Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Aigrette garzette
aigrettegarzette
(Egretta garzetta)
Espèce protégée
index Page précédente
L'aigrette garzette est la plus répandue des aigrettes, elle est généralement discrète sauf dans les colonies de  nidification où l'on peut entendre son cri au moment de l'envol.
Présentation morphologie
Avec son corps élancé élégant, l'aigrette garzette  mesure entre 55 et 65 cm, pour une envergure de 88 à 106 cm.
Ses pattes sont noires avec les doigts jaunes.
En vol les pattes dépassent légèrement de la queue.
En  période de reproduction, deux ou trois plumes ornent sa nuque et de fines plumes lui poussent sur les épaules s'étendant sur le dos.

L'aigrette garzette a un vol puissant avec de lents battements d'ailes. Pendant son vol,  elle maintient son cou rétracté dans les épaules, ses pattes et ses doigts étendus à l'arrière.
Présence sur le territoire français

garzette2
Sur le territoire français,  elle est présente en milieu aquatique, dans les eaux peu profondes au tour des lacs, rivières, dans les fleuves et leurs estuaires.
Moeurs et habitudes
L'aigrette chasse en bordure des végétations flottantes,  utilisant ses ailes écartées pour éviter les reflets de l'eau en ombrageant la surface  avec ses ailes. Cela lui permet de mieux distinguer ses proies sous l'eau. Elle progresse ainsi lentement prête à transpercer les proies qui s'aventurent dans la zone ombragée. Sa nourriture est constituée de poissons, mollusques, lézards, grenouilles, vers et insectes.
Elle chasse seule ou en petits groupes. Elle côtoie les autres espèces, dort principalement dans les roselières avec d'autres espèces de hérons ou d'aigrettes .
Reproduction croissance
Elle se reproduit dans les zones tempérées d'Europe, d'Asie, d'Afrique et d'Australie.
La plupart des oiseaux sont résidents, toutefois les populations nordiques migrent vers l'Afrique ou l'Asie.
Après la parade nuptiale, lorsque le couple est constitué, il construit son nid en forme de plate forme faite de brindilles et de roseaux.
Généralement elles nichent en colonies, avec d'autres espèces d'ardéidés, dans des zones humides broussailleuses, roselières ou dans des arbres au bord de l' eau à une hauteur atteignant parfois 20m.
Le femelle pond en principe, entre 3 et 6  oeufs de couleur verdâtre espacés de deux jours. L'incubation dure 21 jours.
Les parents se relayent pour couver par périodes de 3 à 4 heures. A chaque relais, elles se livrent à un rituel caractéristique, en gonflant leurs plumes tout en lançant leurs cris rauques.
Les poussins naissent couverts de duvet blanc avec les pattes et le bec roses, couleur qui passe au gris vert en quelques jours.
Les parents les nourrissent en régurgitant  leur propre nourriture  directement dans le bec des petits.
Les petits quittent le nid au bout de trois semaines pour s'aventurer dans les branches. Ils ne voleront qu'à l'âge de cinq semaines, revenant au nid chaque nuit.
Haut de page Page précédente