Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Bécasse des bois
becassedesbois2
(Scolopax rusticola)
Espèce  gibier
index Page précédente
becasse


Amoureusement appelée "la belle mordorée", la bécasse est de tous les gibiers à plume celui qui est le plus difficile et le plus passionnant à chasser. Oiseau migrateur, elle passe en France, venant du Nord en automne, remontant des pays méridionaux au mois de mars.
Certaines d'entre elles se sédentarisent et nichent en France.
Elle vole seule ou en petits groupes.
Elle a le statut de nicheur, migrateur, hivernant.
Présentation - morphologie
La bécasse a une tête aplatie sur le dessus, avec deux grands yeux placés hauts et en arrière, un bec deux fois plus long que la tête.
Son plumage de couleur "feuille morte" contribue énormément à son camouflage. Ses pattes sont courtes et robustes.
Le mâle et la femelle sont identiques.
Elle possède une petite plume  appelée "la plume du peintre", située à la première rémige.
Sa taille est comprise entre 33 et 35 cm pour une envergure de 55 à 35 cm, et un poids de 250 à 420 g.
Présence sur le territoire français
On la trouve sur la totalité du territoire français, jusqu'à une altitude de 1500 m, ne les  dépassant rarement.
Moeurs et habitudes

becasse des bois
La bécasse se cantonne là où elle trouve sa nourriture. Elle habite généralement les bois marécageux, friches humides, les bordures des ruisseaux et rivières, mais toujours en un emplacement bien exposé. On peut la trouver en forêt, lorsque la couche d'humus est importante.
La bécasse se nourrit de larves, d'insectes, de vers, qu'elle recherche avec son bec dans les couches d'humus ou dans la terre meuble. Sa présence est directement liée à la proximité de sa nourriture, souvent signalée par  des "miroirs", nom donné aux fientes de la bécasse.
La bécasse reste cachée de jour, pour s'envoler le soir à la tombée de la nuit, et aller chercher sa nourriture dans le voisinage.
Lorsque le jour pointe, elle rejoint le bois ou le bosquet qui lui sert d'accueil et de camouflage pour la journée.
La bécasse a un vol furtif, aux changements de direction subites,
Reproduction - croissance
La bécasse niche au sol, son nid est rudimentaire, fait de quelques brindilles, quelques feuilles mortes, quelques morceaux de fougères, sur lesquels elle dépose 3 ou 4 oeufs.
L'incubation dure trois semaines, pendant lesquelles le mâle veille sur la femelle. Dès l'éclosion les petits pèsent en moyenne 17 grammes, ils commencent déjà à courir sous la surveillance de la mère pendant une quarantaine de jours, puis, devenus autonomes, elle leur accorde la liberté. Il semblerait selon certaines observations que la femelle peut transporter ses petits en vol, tenus bloqués entre ses cuisses.
Prédation - régulation
La bécasse a vu sa population réduite par une chasse abusive sur ses lieux de migrations hivernaux et sur ses lieux de reproduction hors de France. La France est un des premiers pays a avoir limité la chasse de cette espèce en interdisant la croule et la passée, alors que  d'autres pays ont maintenu ces pratiques.
A cela vient s'ajouter la dégradation de la qualité des milieux humides, la diminution de leur surface, autant d'éléments rendant difficile son alimentation.

Il convient ausside rajouter la prédation animale, certainement pour 50% de ses difficultés à survivre : renard, fouine, martre, hérisson, blaireau, putois, belette, hermine, qui n'ont aucune difficulté à attaquer cet oiseau au sol ou à manger ses oeufs.

Grâce aux mesures prises pour limiter les prédateurs, la population des bécasses a vu une légère remontée ces dernières années.
Longévité 21 ans
Haut de page Page précédente