Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Bergeronnette des ruisseaux
  bergeronnette des ruisseaux
(Motacilla cinerea)
Espèce protégée
index Page précédente

La bergeronnette des ruisseaux , est celle qui possède la plus longue queue et les plus courtes pattes. D'une allure élégante, elle est très ressemblante par ses couleurs avec la bergeronnette printanière.
Elle a le statut de nicheur, migrateur, hivernant.
Présentation - morphologie
La bergeronnette des ruisseaux mesure 18 à 19 cm, pour une envergure de 29 cm et un poids de 18 à 22 grammes.
Le plumage présente les mêmes caractéristiques que celui de la bergeronnette printanière, le mâle possède le même dessous  jaune vif, de  la poitrine  jusqu'aux sous-caudales, se différenciant des autres bergeronnettes par une bavette noire qui disparaît après la période de reproduction. Son dos  est gris avec une longue queue remarquable pas ses rectrices externes blanches, nettement plus longues que celles de la bergeronnette printanière. Sa gorge est blanchâtre toute l'année.
Posée, la bergeronnette des ruisseaux ne possède  pas les barres alaires blanches très visibles chez les autres bergeronnettes.
Ses pattes sont roses alors que celles des autres espèces sont noires.
Présence sur le territoire français
La bergeronnette des ruisseaux est présente sur l'ensemble du territoire français où elle niche.
Moeurs et habitudes
La bergeronnette des ruisseaux vit essentiellement à proximité de l'eau avec une nette préférence pour les eaux courantes. Elle niche au long des rivières et des torrents, dans les collines et les montagnes, que le milieu soit boisé ou ouvert.
Après la nidification, elle gagne les régions plus basses pour peupler tous les milieux aquatiques, jusque sur les cotes et dans les estuaires.
Elle se nourrit essentiellement au bord de l'eau, picorant les insectes aquatiques, larves, vers,  et petits mollusques.
La bergeronnette des ruisseaux revient chaque printemps sur son lieu de nidification pour y faire son nid, caché à proximité de l'eau dans les interstices de murs, rocailles, dans un trou, ou à même le sol. Celui-ci est fait de brins d'herbe, petites racines, feuilles, mousse, avec un intérieur garni de poils, de crins et de fins végétaux.
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement entre quatre et six oeufs,  couvés par les deux parents pendant douze à quatorze jours.
Après l'éclosion, ils se relaient également pour assurer la nourriture des petits dans leur nid, pendant une douzaine de jours.
Cette période écoulée, ils quittent progressivement le nid pour commencer la  quête  de leur nourriture sous la surveillance des deux parents.

Longévité 3 ans.
Haut de page Page précédente