Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Buse pattue
   
      buse pattue
(Buteo lagopus)
Espèce protégée
index Page précédente
La buse pattue est une espèce migratrice, hivernant en France.
Présentation morphologie
La buse pattue mesure de 55 à 60 cm, pour une envergure de125 à 155 cm et un poids pour la femelle de 900 à 1300 g  et pour le mâle de 600 à 980 g.
Elle possède de larges ailes, un grand corps, une large tête et une queue relativement courte.
Par rapport à la buse variable avec laquelle elle est souvent confondue, les ailes et la queue sont plus longues.
Le mâle présente une silhouette plus trapue que la femelle et les jeunes. Cet oiseau possède deux plumages différents, une phase claire et une phase sombre, ainsi qu'un grand nombre de plumages intermédiaires.
La buse pattue est immédiatement identifiable à sa queue caractéristique, blanche  avec une  large bande terminale foncée,  plus nette encore sur la face supérieure qui est uniformément sombre.
Sur la face inférieure, les rémiges sont presque toujours identiques : claires avec de fines barres. Leurs extrémités foncées forment une frange sombre sur le bord postérieur de l'aile. La base des rémiges primaires les plus externes ne porte aucune barre, ce qui fait apparaître une plage claire sur la main.  Chez les adultes, les parties supérieures, du manteau jusqu'à la queue, sont généralement beaucoup plus sombres que chez les juvéniles, en contraste avec la tête qui est claire. Les pattes sont fortes,  emplumées jusqu'aux serres.
Chez les juvéniles, les parties inférieures sont en grande partie blanchâtres. Les tâches des poignets, le ventre et les flancs sombres forment un net contraste. La face supérieure est plus claire que chez les adultes : la tête est gris clair, le manteau et les couvertures alaires sont brun clair, avec une tache claire sur les rémiges primaires.
Présence sur le territoire français
Espèce présente en France à l'état sauvage.
Moeurs et habitudes
La buse pattue se nourrit essentiellement de campagnols, de rats, de lemmings,  d'hermines et de petits oiseaux, et parfois des lapins.
Elle chasse à l'affût à partir de perchoirs,  se pose sur des poteaux, des mâts, toutes sortes de lieux situés en hauteur. Elle utilise aussi les rochers et les monticules situés en zone ouverte.
Son nid est fabriqué principalement de branches et d'arbrisseaux.
Elle installe son nid au sommet d'un rocher, sur une falaise, ou à terre dans une rupture de pente, mais toujours en un lieu qui lui permette l'observation.
Reproduction croissance
La Ponte a généralement lieu en juin,  la femelle pond généralement de 5 à 7 oeufs.  La femelle couve seule, l'incubation dure entre 28 et 31 jours.
La nourriture de la famille est approvisionnée par le mâle, mais c'est la femelle qui nourrit les petits,  exclusivement de lemmings.
Les petits effectuent leur premier vol au bout d'un mois, mais ils restent à proximité du nid jusqu'à ce qu'à   40 à 45 jours

Longévité : 11 ans
Haut de page Page précédente