Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Butor étoilé
ou grand butor
   butor etoile
(Botaurus stellaris)
Espèce protégée
index Page précédente

Le butor étoilé a le statut de nicheur sédentaire. migrateur. hivernant.
Présentation - morphologie
Le butor étoilé mesure entre 70 et 80 cm, pour une envergure de 125 à 135 cm et un poids compris entre 900 et 1100 g.

Son plumage brun jaunâtre, sur les parties supérieures, est parsemé de taches dorées, mouchetées et striées de noir.
Sur les ailes, les primaires sont de couleur roux orangé, également striées et tachetées de noir, la queue est semblable.
Quelques plumes allongées situées à l'arrière du cou et sur les épaules peuvent être hérissés en cas d'hostilité.
Les parties inférieures sont plus claires, avec des stries verticales foncées. La poitrine, l'abdomen et les flancs sont striés de brun-roux, la gorge est brun jaunâtre clair.
Sur la tête, la calotte et la nuque sont noires, on distingue une moustache noirâtre, partant de la base du bec et s'étendant vers le bas, sur les côtés de la tête.
Le bec est long et pointu, de couleur vert jaunâtre, les yeux sont jaunes orangé, les pattes et les doigts sont brun jaunâtre.
Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile ressemble aux adultes, avec la calotte et la moustache striées de brun, le manteau et les scapulaires sont  moins marqués, et les couvertures alaires sont plus claires.
Présence sur le territoire français
Le butor étoilé est présent à l'état sauvage sur le territoire français.
Moeurs et habitudes
Il vit près des eaux douces,  des marais saumâtres,  des roselières étendues, souvent dans des plaines. En hiver, ils peut bouger d'une roselière à l'autre.
Le butor étoilé se nourrit dans des eaux peu profondes, pêchant à l'affût. Il marche lentement dans l'eau, près de la rive de la roselière, s'arrêtant fréquemment. Il reste immobile de longs moments, surveillant et cherchant des proies : poissons, amphibiens, insectes aquatiques.
Il marche avec la tête légèrement enfoncée dans les épaules, il approche avec des mouvements très lents, tendant le cou,  transperçant soudainement sa proie avec le bec. Ensuite il la secoue   plusieurs fois violemment  avant de l'avaler la tête la première.
Le butor étoilé passe la majorité de son temps caché dans les roseaux ou dans la végétation aquatique dense. Il peut se nourrir dans des zones ouvertes, mais jamais loin du couvert où il  se cache à la moindre alerte.
Très agile, ses longs doigts lui permettent de grimper, mais aussi de marcher sur la végétation flottante. Son plumage strié lui procure un excellent camouflage.

Lorsque le butor étoilé est  menacé, il peut attaquer, c'est un oiseau belliqueux, solitaire en dehors de la période nuptiale. Les mâles sont très agressifs, ils peuvent se battre très vigoureusement, avec des coups de becs mortels. Pendant ces combats, les mâles gonflent leurs plumes sur la base du cou et les épaules, et ouvrent leurs ailes faisant face les uns aux autres. Ils effectuent aussi des combats aériens, encerclant et défiant leurs adversaires de leur bec acéré.
Il défend aussi le site de son nid contre les intrus, contre les autres mâles de la même espèce, mais aussi contre les rapaces qui survoleraient son territoire. Il peut alors s'envoler  et les chasser grâce à son vol rapide et agressif.

Le butor étoilé niche dans les roseaux. Le nid est construit par la femelle, il ressemble à une plate-forme flottante, il est fait de  roseaux secs et de plantes aquatiques, tapissé de matériaux plus fins.
Le butor étoilé arrime  son nid à la roselière par des tiges et des plantes, bien caché dans la végétation.
Reproduction - croissance
La femelle pond 4 à 6 oeufs brun verdâtre, tachetés de brun.
L'incubation  dure environ 26 jours, assurée par la femelle.
Les poussins sont nidicoles, ils naissent couverts de duvet brun-roux. Ils sont nourris par la femelle seule, avec de la nourriture régurgitée.

Les jeunes commencent à quitter le nid au bout de 2 à 3 semaines, se cachant dans la végétation environnante. Ils obtiennent leur plumage complet au bout de 8 semaines,  ils peuvent alors se nourrir eux-mêmes, ils sont capables de voler et ils se dispersent en juillet, rejoignant souvent dans d'autres roselières des butors migrateurs venant du nord .

Ils reviennent à  leur roselière natale l'année suivante.
Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de un an.

Longévité : 11 ans
Haut de page Page précédente