Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Canard colvert
 canard colvert2
(Anas platyrhynchos)
Espèce gibier
index Page précédente

Le canard colvert est un canard de surface largement répandu et abondant, il peut être trouvé presque partout dans le monde. Les oiseaux du nord peuvent migrer vers le sud après la saison de reproduction, vers les zones plus tempérées.
Quelques populations sont résidentes si les ressources de nourriture et les zones abritées sont suffisantes.
Il a le statut de  nicheur, migrateur, hivernant.
Présentation - morphologie
Le colvert mesure entre 51 et 62 cm, pour une envergure variant de 80à 98 cm, et un poids de 850 à 1400 g.

canardcolvert3      

C'est un canard grand et lourd, le mâle a un long corps gris, avec la poitrine brun rosé.
On remarque un miroir irisé bordé de blanc sur les ailes du mâle et de la femelle, et des plumes recourbées vers le haut sur la courte queue du mâle, le croupion et les sous-caudales sont noirs, la tête et le cou présentent des plumes vertes irisées, séparées de la poitrine par un collier blanc.
Le bec est grand et jaune, avec un onglet noir à son extrémité. Les yeux sont foncés, les pattes et les doigts sont rouge-orangé.

Le mâle a la calotte vert foncé et la face brun clair, avec une ligne noire qui traverse l'oeil. La poitrine est plutôt brune. Le bec est jaune-verdâtre, sans marques.

La femelle est plus brune que le mâle, tachetée de chamois, de blanc et de brun foncé. Sa face est brun clair avec la ligne noire en travers des yeux. La calotte présente des stries foncées. Les parties inférieures sont claires avec la queue blanchâtre, les sous-caudales claires ainsi que l'abdomen, le bec est orange ou jaune, avec quelques taches noires au milieu, les pattes sont rouge-orangé.

Les juvéniles ressemblent aux femelles, avec le bec brun.

Le  colvert a un vol rapide pour sa grande taille, il peut atteindre les 65 km à l'heure.

 colvert2

Son agilité lui permet de s'envoler parfois presque à la verticale, après la phase d'envol, il vole avec la tête et le cou tendus en avant, avec des battements peu amples et rapides.
Présence sur le territoire français
Le colvert est présent en France à l'état sauvage sur la totalité du territoire, c'est le canard le plus répandu.
Moeurs et habitudes
Le  colvert vit dans n'importe quelle sorte de zone humide, rivières, étangs, marais d'eau douce ou salée, lacs d'eau douce, estuaires et parfois aussi baies côtières  abritée.

Pour  sa nourriture, Il a besoin de végétation flottante et émergente, de graines de ces plantes, et  d'invertébrés aquatiques.

Le  colvert  est un canard barboteur se nourrissant à la surface de l'eau tout en nageant,  plongeant la tête sous la surface, en basculant son corps, la queue tendue verticalement hors de l'eau.
Il patauge aussi dans les eaux peu profondes et il  ira fréquemment cueillir sa nourriture sur la terre ferme ou glaner des graines dans les champs.
colvert3  colvert4
Le  colvert est d'abord un végétarien, se nourrissant de végétaux et de graines variées, mais il consomme aussi quelques mollusques, insectes, petits poissons, têtards, escargots et oeufs de poisson.

Le colvert est naturellement méfiant dans la vie sauvage, mais il devient vite apprivoisé dans les parcs urbains, profitant de la nourriture distribuée par les humains, ce qui conduit à une certaine fragilisation de l'espèce par disparition de le méfiance naturelle.
Grégaire en dehors de la saison de reproduction, il forme parfois de grands groupes.

canardcolvert4

canardclvert5     canardcolvert  
 
Les colverts sont en général monogames, mais les mâles effectuent des accouplements extra-conjugaux forcés, sans aucune parade au préalable. Plusieurs mâles poursuivent une seule femelle et s'accouplent avec elle.
L'accouplement a lieu dans l'eau après une parade élaborée.

La femelle choisit habituellement son territoire de reproduction près de l'endroit où elle est née,  certaines femelles reviennent chaque année au même endroit. Le mâle abandonne la femelle au début de l'incubation, rejoignant d'autres mâles au moment de la mue annuelle.

Le nid du  colvert est généralement construit sur le sol,  caché dans les herbes sèches et les roseaux, au long des berges, dans les marécages ou sur les sols marécageux, parfois loin de l'eau sur des parties plus hautes. Il peut aussi nicher dans le creux dans un arbre.
Le nid est tapissé de morceaux de paille et d'herbes.
Reproduction - croissance
La femelle pond 8 à 10 oeufs de couleur  vert pâle, parfois presque blancs.
L'incubation dure  30 jours, assurée par la femelle seule.
Pendant l'incubation, la femelle tapisse son nid de fines plumes qu'elle prélève sur son abdomen,  recouvrant les oeufs avec celles-ci  quand elle quitte le nid pour aller se nourrir.

Les poussins sont nidifuges, ils peuvent nager dès que leurs plumes duveteuses sont sèches. Une fois dans l'eau, les petits trouvent eux-mêmes leur nourriture.
Ils perdent graduellement leur duvet avec la pousse de leurs plumes, leur plumage sera  complet vers 10 semaines.
 
Ils effectuent leur premier vol au bout de deux mois environ après la naissance.
Cette espèce a la faculté d'effectuer de nouvelles pontes si le nid est détruit, cependant elle ne produit qu'une seule couvée par an.

Les canards colverts s'accouplent fréquemment avec d'autres espèces sauvages ou domestiquées, donnant des hybrides nombreux et variés.

Longévité : 29 ans
Prédation - régulation
Le colvert,  souffre de la diminution des zones humides qui constituent son habitat, de la pollution de l'eau, très souvent polluée par les traitages des cultures environnantes. A cela vient s'ajouter :
D'une part, la prédation terrestre  qui peut se traduire par des attaques des canes sur leur nid pendant la couvaison, par les renards ou des mustélidés.
D'autre part  le pillage des oeufs par les corvidés,  corneille noire, geais et pies.
Il faut également noter la vulnérabilité des canetons face aux prédateurs, et tout particulièrement celle des corvidés.
Haut de page Page précédente