Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Canard pilet
 canardpilet3
(Anas acuta)
Espèce gibier
index Page précédente
canard pilet
Le canard pilet est un canard de surface, svelte, élancé et élégant, il donne faussement l'illusion d'être plus long que que le canard colvert, principalement à cause de son grand cou et de sa longue queue effilée noire et jaune crème.
Il a le statut de nicheur rare, migrateur, hivernant.
Présentation - morphologie

Le canard pilet mesure entre 50 et 75 cm pour une envergure de  80 à 95 cm et un poids de 600 à 1050 g.

Le mâle a la tête brun chocolat, le cou blanc, prolongé par une bande blanche qui remonte en arrière des joues.

Le dos est gris, l'extrémité des aile noire.
Un miroir vert bronze orne la partie centrale de l'aile, le crâne est arrondi, le  bec mince est gris sombre, le  ventre est blanc, le dessus de la queue est noir.

La femelle ressemble aux autres femelles de canard : la  livrée est marron terne avec des stries grises, beiges et brunes. Les critères de détermination sont la queue pointue, le cou mince et le bec gris assez long et étroit.

canardpilet2

 En vol, on remarque son cou tendu, assez long, ses ailes et sa queue pointues.
Présence sur le territoire français
Le canard pilet est présent en France à l'état sauvage.
Moeurs et habitudes
Il fréquente les côtes marines en hiver mais aussi les tourbières inondées et les eaux douces.

Son activité est diurne et nocturne.

Comme tous les canards de surface, le  pilet se nourrit en basculant le corps en avant pour chercher sa nourriture au fond des eaux peu profondes mais aussi en broutant à terre.

Son menu est est essentiellement végétarien : feuilles, rhizomes, graines et bourgeons des plantes palustres. Il consomme également des céréales qu'il glane dans les champs. Il broute fréquemment à terre, cueillant herbes et graminées. Comme la plupart des canards, il complète son régime avec  des crustacés, des mollusques et des insectes aquatiques.

Son aire de nidification sont assez  nordique, ses migrations s'effectuent en direction de l'Europe Occidentale et Centrale, dans la région méditerranéenne ou au Sahel.

Le canard pilet niche dans les prairies humides, dans les bordure marécageuse des lacs et au long des cours d'eau à faible débit.
Son nid est construit par la femelle dans une cavité du sol, il est dissimulé dans la végétation palustre, garni de végétaux et du duvet de la femelle.
Reproduction croissance
La reproduction  intervient entre mai et septembre.
La femelle pond de 7 à 12 oeufs, l'incubation dure entre 22 et 24 jours.
Les petits sont nidifuges, c'est la femelle qui se charge de l'éducation des canetons.
Au bout de 40 jours le canetons peuvent voler, mais ils restent dépendants et attachés à la mère pendant  encore 50 jours supplémentaires.
Comme la majorité des anatidés, le canard pilet effectue une mue après la période nuptiale. Il change simultanément toutes ses rémiges et se trouve dans l'incapacité de voler pendant 3 ou 4 semaines en été.

Longévité : 27 ans
Prédation régulation
Le canard pilet souffre de la diminution des zones humides qui constituent son habitat, de la pollution de l'eau, très souvent polluée par les traitages des cultures environnantes. A cela vient s'ajouter :
D'une part, la prédation terrestre  qui peut se traduire par des attaques des canes sur leur nid pendant la couvaison, par les renards ou des mustélidés.
D'autre part  le pillage des oeufs par les corvidés,  corneille noire, geais et pies.
Il faut également noter la vulnérabilité des canetons face aux prédateurs, et tout particulièrement celle des corvidés.
Haut de page Page précédente