Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Canard siffleur
 canardsiffleur2
(Anas penelope)
Espèce gibier
index Page précédente
Le canard siffleur est un canard de surface, nicheur occasionnel, migrateur, hivernant.
Présentation - morphologie
Le canard siffleur mesure de 45 à 50 cm pour une envergure de : 75 à 85 cm et un poids variant entre 500 et 900 g.

Le mâle siffleur est très caractéristique, son dos est gris métal, sa poitrine est rosée et sa tête est brune coupée d'un trait jaune paille.
Son bec est gris clair avec la pointe noire, il est caractéristique surtout lorsque celui-ci est en ellipse, il devient alors brun-roux sur les ailes, et sa bande jaune disparaît, on remarque alors  une bande alaire blanche.
Comme chez tous les canards, la femelle du canard siffleur est beaucoup plus terne que le mâle, sa robe est presque uniformément brune, toutefois on remarque un peu de gris sur la queue.
Leur vol très rapide est souvent entrecoupé de crochets, chutes et montées.
Présence sur le territoire français
Le canard siffleur est présent en France à l'état sauvage.
Moeurs et habitudes
Le canard siffleur est un oiseaux très sociables, il vit exclusivement en groupe.

canardsiffleur

En hiver, il fréquente les secteurs lacustres, les marais d'eau douce, les fleuves, les lacs et les régions agricoles bordant le littoral, il peuple les lagunes, les baies, les estuaires , les plages dans l'espace compris dans la zone d'amplitude des marées.

La canard siffleur a des habitudes alimentaires variées.
Au végétaux aquatiques (tiges, feuilles, graines et racines) qui constituent la grande part de son alimentation, il ajoute des insectes aquatiques tels que les libellules et les trichoptères mais aussi d'insectes terrestres, sauterelles, grillons, coléoptères, scarabées, vers, etc...

En période de reproduction, le canard siffleur préfère les tourbières et les marécages situés à proximité d'une importante couverture boisée. Les prairies humides pourvues en herbes rases et variées sont des endroits privilégiés pour la nidification.
La formation des couples s'effectue dès l'arrivée sur les  terres d'hivernage.

La femelle choisit le site du nid,  toujours bien dissimulé dans les hautes herbes, sur la terre ferme, à une grande distance de l'eau. Il est construit d'herbes et de tiges.
Reproduction - croissance
La femelle pond entre 6 et 12 oeufs, l'incubation dure 24 jours en moyenne. La femelle passe environ 90% de son temps sur le nid. Le mâle ne s'occupe pas de l'alimentation de la couvée.
Les petits sont nidifuges, ils quittent le nid environ 24 heures après l'éclosion.
Les canetons deviennent autonomes au bout de 45 jours, durée variant en fonction de l'habitat, des conditions climatiques,  et de la période plus ou moins  tardive de l'éclosion.

Longévité : 18 ans
Prédation - régulation
Le canard siffleur,  comme tous le canards souffre de la diminution des zones humides qui constituent son habitat, de la pollution de l'eau, très souvent polluée par les traitages des cultures environnantes. A cela vient s'ajouter :
D'une part, la prédation terrestre  qui peut se traduire par des attaques des canes sur leur nid pendant la couvaison, par les renards ou des mustélidés.
D'autre part  le pillage des oeufs par les corvidés,  corneille noire, geais et pies.
Il faut également noter la vulnérabilité des canetons face aux prédateurs, et tout particulièrement celle des corvidés.
Haut de page Page précédente