Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Chevalier culblanc
 chevalierculblanc
(Tringa ochropus)
Espèce protégée
index Page précédent

Le chevalier culblanc est un limicole de taille moyenne, de la famille des bécassins , qui peut être assez facilement confondu avec le chevalier sylvain, c'est un oiseau nicheur occasionnel, migrateur, hivernant.
Présentation - morphologie
Il mesure de 21 à 24 cm pour une envergure variant entre  41 et 46 cm et un poids compris entre 70 et 90 g.
Le chevalier culblanc a la tête et la poitrine foncées, striées de gris clair, le dessous des ailes est noir.
Un demi-sourcil relie son bec droit et sombre à son oeil est cerclé de blanc.
Son ventre est blanc pur, ses pattes sont courtes, de couleur verdâtre.
C'est une espèce très farouche s'envolant à la moindre alerte, s'éloignant très rapidement en zigzag comme la bécassine des marais.
Présence sur le territoire français
Le chevalier culblanc est présent en France à l'état sauvage.
Moeurs et habitudes
On  rencontre le chevalier culblanc, très souvent le long des fossés, en zone marécageuse.
En hiver, plus à l'intérieur des terres, on le retrouve surtout dans les vasières des étangs et des marais, au long des berges de rivières,  des lacs et des mares et étangs.
Sur le littoral, il s'installe sur les digues, les lagunes et les criques abritées à marée basse.

Les femelles sont les premières à entamer la migration dès le début du mois de juin, suivies par les mâles, puis par les jeunes qui  partent seulement en juillet-août. 
Il se mêle peu aux autres limicoles sauf au chevalier gambette.

Il se nourrit presque exclusivement  d'invertébrés.
L' hiver, non loin des berges, il picore dans la vase ou en eau peu profonde, en bordure de marais salants, fouillant les vasières à la recherche de mollusques ou de crustacés.
Au printemps, son régime est  principalement constitué d'insectes et d'araignées.

Le chevalier culblanc s'accouple dans les zones humides environnées de bosquets de pins, d'aulnes  ou de bouleaux, il ne construit pas son nid, la femelle pond ses oeufs dans un ancien nid d'une autre espèce.
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement 4 oeufs de couleur vert olive, taché de brun-roux.
L'incubation dure entre 20 et 24 jours, assurée principalement par la femelle.

Longévité : 10 ans
Haut de page Page précédente