Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Chevalier sylvain
 chevalier sylvain
(Tringa glareola)
Espèce protégée
index Page précédente
Le chevalier sylvain est un oiseau menu, actif, toujours en mouvement, il a le statut de migrateur, hivernant occasionnel.
Présentation - morphologie
Il mesure de 20 à 23 cm pour une envergure de 35 à 40 cm et un poids variant entre 50 à 90 g.

Un peu plus petit que le chevalier cul-blanc, pourvu d'un bec plus court, le front bombé, il a un peu l'allure d'un pluvier.
Ses couleurs sont à peu près identiques à celles du chevalier cul-blanc, la teinte générale étant toutefois plus claire, nettement roussâtre sur le sommet du crâne, sur les joues et sur la poitrine.

Les barres foncées de sa queue sont plus nombreuses et plus minces, l'intérieur de l'aile  est clair et non noirâtre, les plumes du dos et des scapulaires sont plus richement marquées de raies et de taches blanches.
Le bec est de couleur jaunâtre beige, les pattes sont jaune verdâtre.
Le plumage d'hiver est plus clair, les plumes du manteau sont bordées d'une mince ligne blanchâtre.

Les sexes sont semblables, les taches sont plus marquées chez les juvéniles.
Présence sur le territoire français
Le chevalier sylvain est présent  en France à l'état sauvage.
Moeurs et habitudes
De fin juillet à septembre, il migre vers l'Afrique, les populations de l'est migrent en Asie du Sud et jusqu'à l'Australie, le retour a lieu en avril-mai.

Il habite surtout les paysages découverts de la toundra nordique et les côtes, mais également les lisières de forêts clairsemées à proximité des cours d'eau.
Le chevalier sylvain est répandu dans toute la Scandinavie, la Finlande, l'Ecosse , le nord de la Russie et  en Europe Centrale, le long des côtes de la Pologne et de l'Allemagne.

Le chevalier sylvain se nourrit de petits invertébrés, araignées d'eau, larves, moustiques et vers de vase. Il cherche sa nourriture aux abords des plans d'eau douce et de prés inondés, rarement dans les zones côtières.

Le nid est construit sur ses lieux de nourriture, marais, tourbières, sur les berges, à même le sol, caché dans les végétaux.  Il est formé de végétaux installés dans un petit cratère du sol, garni d'herbes fines.
Reproduction - croissance
En mai juin, la femelle pond en général 4 à 5 oeufs, qui sont couvés par les deux parents.
L'incubation dure de 21 à 24 jours, les petits quittent généralement le nid au bout de deux jours, pour commencer à quêter leur nourriture aux environs sous la surveillance des parents.

Longévité : 9 ans
Haut de page Page précédente