Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Chocard à bec jaune
 chocard bec jaune
(Pyrrhocorax graculus)
Espèce protégée
index Page précédente
Le chocard à bec jaune a le statut de nicheur sédentaire.
Présentation morphologie
Il mesure de 35 à 38 cm pour une envergure de  75 à 80 cm et un poids variant entre 170 à 250 g

Le chocard à bec jaune possède un bec court et fin, légèrement recourbé, les vibrisses nasales sont très courtes, la queue est relativement longue, arrondie à son extrémité.
Son plumage est noir, avec un reflet  vert-bleuâtre sur les ailes et sur la queue, le bec est  jaune-orange avec une tache verdâtre à la base, les pattes et les pieds sont rouges orangé, l'iris est brun sombre.
Les deux sexes sont semblables, les juvéniles ont un plumage noir terne pour leur première année de vie, avec un bec couleur  jaune cire, les pattes sont brun sombre ou noires, elles deviennent rouges au premier printemps.

Le chocard peut être facilement confondu avec un crave à bec rouge avec lequel il partage parfois  habitat.  Toutefois le chocard présente outre la différence de couleur du bec qui est jaune et plus court, une queue plus longue dont la pointe dépasse largement l'extrémité des ailes, alors que chez le  crave, la  longueur des ailes et de la queue coïncident.

Vu de dessous, en vol, on remarque que le chocard a les ailes moins carrées, les primaires sont nettement moins digitées et la queue a un bord moins rectiligne.
Présence sur le territoire français
Le chocard à bec jaune est présent en France à l'état sauvage, dans les Pyrénées et dans les Alpes.
Moeurs et habitudes
Le chocard à bec jaune fréquente les pâtures de haute montagne, les façades de falaises et des à-pics rocheux.
L'été, il monte au-dessus de la limite des arbres, en hiver, ils redescendent dans les hautes vallées,près des villages.

Très sociables, ils se déplacent en groupes pouvant dépasser la centaine d'oiseaux, utilisant les  ascendances thermiques, planant et fondant sur les crêtes, rasant les flancs des montagnes et se dispersant en petits groupes tapageurs pour se nourrir sur les versants.
Pendant leur quête de nourriture, ils se déplacent en voltigeant, en marchant rapidement, parfois en courant ou en sautillant avec excitation. Parfois ils cohabitent occasionnellement avec des bandes de craves à bec rouge.

Le chocard à bec jaune se nourrit d'invertébrés, de coléoptères, de petits escargots qu'il déterre du sol ou qu'il déloge d'une crevasse. Très opportuniste il n'hésite pas à venir chaparder autour des habitations, il est particulièrement friand de raisin de baies et de fruits, par contre il ne dédaigne pas les charognes et les petits animaux morts.

La reproduction commence fin Avril ou début Mai.
Le nid, situé dans une cavité, dans une cheminée rocheuse, dans une crevasse ou sous le toit d'un bâtiment est  massif, construit avec des brindilles et des racines, garni d'herbes et de radicelles. 
Reproduction - croissance
La femelle pond 3 à 6 oeufs de couleur crème, variant au chamois ou au verdâtre, tachés de brun.

L'incubation dure de 18 à 20 jours, est assurée par la femelle seule, ravitaillée au nid par le mâle. Les petits, toujours alimentés par les deux parents gardent le  nid un mois environ, qu'ils quittent seulement  lorsqu'ils sont aptes à voler.

Longévité : 11 ans
Haut de page Page précédente