Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Cochevis huppé
 cochevis huppe
(Galerida cristata)
Espèce protégée
index Page précédente

On trouve le cochevis huppé dans la plupart des pays d'Europe Continentale (exceptée la Scandinavie), au nord de l'Afrique, l'Asie Centrale, et aussi loin que l'est de l'Inde et la Chine, et dans le Middle East.

Il a le statut de nicheur, sédentaire, migrateur, hivernant.

Présentation - morphologie
Le cochevis huppé mesure environ 17 cm, pour une envergure  de 30 à 35 cm et un poids compris entre 35 et 45 g.

D'une taille légèrement supérieure à celle de l'alouette des champs, il est  plus gris,  il possède une plus longue huppe qui reste visible à l'arrière de la tête même repliée, il a un bec long et pointu,  avec une mandibule inférieure droite.
Le dessous des ailes est de couleur rouille.
Présence sur le territoire français
  Le cochevis huppé est présent en France à l'état sauvage.
Moeurs et habitudes
Le  cochevis huppé fréquente les zones découvertes, les terres arides et relativement plates avec une végétation basse et éparse.

C'est une espèce sédentaire, grégaire, qui reste toute l'année au même endroit.
On le voit rarement en groupes importants, jamais en bandes.
En dehors de la période de reproduction, le mâle et la femelle, gardent entre eux une certaine distance, alors que paradoxalement le couple est fidèle.
On le remarque cheminant au sol,  gardant sa huppe bien droite.

En vol, le cochevis huppé monte lentement, jusqu'à environ 70 mètres de hauteur, et redescend de la même manière.

Le cochevis huppé se nourrit de graines d'herbacées diverses, graines de céréales perdues, d'invertébrés tels que les scarabées, verdure tendre. Dans les pâturages il cherche aussi dans les déjections des troupeaux, pour y trouver toutes sortes de graines.

Le nid du cochevis huppé  est construit par la femelle dans une cavité du sol, parfois à l'abri d'une touffe d'herbes, sur un terrain découvert, dans les prairies, dans les champs, au bord des routes, sur les talus et dans les fossés.
Reproduction - croissance
La ponte a lieu d'avril à juin, la femelle pond généralement  4 à 6 oeufs de couleur jaune-blanc rougeâtre, tachetés de gris et de brun clair, et mouchetés.
Chaque année, deux et parfois trois couvées sont élevées.
L'incubation est assurée par les deux parents pendant 12 à 13 jours.
Les poussins naissent couverts de duvet long et soyeux de couleur jaune paille, ils abandonnent le nid au bout de 10 jours, et volent au bout de 20 jours.
Haut de page Page précédente