Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Tétras lyre
 ou petit coq de bruyère
 coq de bruyere petit
(Tétrao tetrix)
Espèce gibier
index Page précédente
Le tétras lyre communément appelé "petit coq du bruyère" se rencontre en Grande-Bretagne et dans le nord et l'est de l'Europe. Plus au sud, on le trouve surtout dans les Alpes et dans les Carpates. Enfin, il peuple la sibérie jusqu'à l'Océan Pacifique
Il a le statut de  nicheur, sédentaire.
Présentation - morphologie
Le tétras lyre  mesure entre 50 et 60 cm, pour une envergure comprise entre 65 et 80 cm et un poids qui varie entre 1100 et1500 gr pour le mâle et entre 700g et 850 gr pour la femelle.

Le tétras lyre mâle possède un plumage noir à reflets bleus, ses ailes sont brun-noir avec une petite barre blanche, le dessous des ailes et de la queue est blanc, la queue se termine en forme de lyre.
Les pattes sont courtes et emplumées.
La femelle porte une livrée brune et roussâtre barrée de noir, sa queue est à peine fourchue.

Son vol est silencieux, il vole plus haut que le lagopède des saules.
Présence sur le territoire français
Le tétras lyre est présent en France à l'état sauvage, dans les Alpes et dans les Ardennes.
Moeurs et habitudes
En montagne, il fréquente les forêts de conifères avec clairières et tourbières, à la limite supérieure des arbres, on le rencontre jusqu'à 2300 mètres d'altitude dans les Alpes.
En hiver, il s'enfonce dans la neige pour s'isoler du froid nocturne, il peut passer la nuit entière et une bonne partie de la journée dans cet abri par mauvais temps, économisant ainsi son énergie. En été, pendant la bonne saison, il dort dans les arbres.
Le mâle est réputé pour lancer des roulades et des sifflements aigus, il se perche volontiers dans les arbres.

Le tétras lyre est majoritairement végétarien, se nourrissant de feuilles, de bourgeons, de graines, de fleurs et de fruits d'arbrisseaux, il équilibre son alimentation en consommant des insectes, des vers,  et des araignées.

Les mâles sont polygames.
Ils paradent sur des espaces  appelés "places de chant" où ils se livrent à des combats démonstratifs dans le but d'assurer leur prédominance pour éloigner les éventuels rivaux.
Reproduction - croissance
La femelle  pond 5 à 11 oeufs au moins de juin.
L'incubation dure entre 24 et 27 jours assurée par la femelle seule.
Après l'éclosion, elle continue à s'occuper seule des petits, ils sont nidifuges.

Longévité : 6 ans
Haut de page Page précédente