Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Grand cormoran
 cormoran grand
(Phalacrocorax carbo)
Espèce protégée
index Page précédente

Le grand cormoran se rencontre dans l'Atlantique Nord, en Afrique, en Eurasie et en L'Australie.
Il a le statut de nicheur, migrateur, hivernant. 
Présentation - morphologie
Il mesure de 80 à 100 cm pour une envergure de 130 à 160 cm et un  poids variant de 2000 à 2500 g.

Le grand cormoran adulte en plumage nuptial est entièrement noir, avec des reflets bleu et vert bronze, le dos est gris-bronze avec des lisérés foncés, la queue est noire et assez longue, une tache blanche sur la cuisse apparaît pendant la période nuptiale, la tête est noire avec quelques plumes blanches sur la crête, composée de quelques plumes plus longues,  les joues et la gorge sont blanches, les yeux sont verts, le bec légèrement crochu est puissant, noirâtre avec la base jaune.
Les pattes et les doigts palmés sont noirs.

En dehors de la période nuptiale, le grand cormoran perd la plupart de ses plumes blanches son plumage devient plus terne.

Les deux sexes sont semblables,  toutefois, le mâle est légèrement plus grand que la femelle, avec un bec plus grand.

Le juvénile a le cou brunâtre et l'abdomen blanc, la poitrine, le cou et les flancs sont parfois tachetés de brun clair.
La deuxième année, le jeune  ressemble à l'adulte, restant toutefois plus brun.
Présence sur le territoire français
Le grand cormoran est présent en France à l'état sauvage. Du fait d'une protection irréfléchie, aux conséquences non moins réfléchies, sa présence s'accentue d'année en année sur les rivières, étangs, lacs,  envahissant progressivement l'intérieur du pays à des endroits où par le passé il ne fut jamais présent. Il entre dans la catégorie des espèces invasives, outre les dégats aux empoissonnements, il se montre un oiseau très salissant de nos sites naturels.

cormorandgrand2
Moeurs et habitudes
Le grand cormoran vit sur les côtes rocheuses ou sablonneuses, dans les estuaires, près des lacs, étangs, et des tous les cours d'eau, qu'il colonise peu à peu. Il niche sur les falaises et les îles rocheuses. Hivernant le long des côtes, sur le territoire français, il hiverne de plus en plus fréquemment à l'intérieur des terres.

Le grand cormoran se nourrit essentiellement de poisson. Il plonge pour capturer sa proie avec le bec, restant parfois sous l'eau pendant plus d'une minute.

Il nage sous l'eau afin de poursuivre sa proie qu'il a aperçue en survolant la surface de l'eau, utilisant uniquement ses pattes palmées pour se propulser.

En dehors de la période nuptiale, les cormorans peuvent pêcher en petits groupes mais le plus souvent, ils sont  isolés.
Les grands cormorans passent la plupart de leur temps posés sur une digue de sable, ou perchés sur des arbres.

Le grand cormoran est à juste raison considéré comme un concurrent par les pêcheurs, sa consommation quotidienne de poisson avoisine varie entre 600 et 900 g par jour.
 
Grégaire il niche en colonies sur les corniches des falaises, dans des arbres, sur les côtes ou à l'intérieur des terres.
Le grand cormoran se reproduit à n'importe quel moment, selon les ressources  alimentaires des lieux.
Le nid est fait de rameaux de bois et d'algues, tapissé de matériaux plus fins. Les deux parents construisent le nid sur un arbre bas, sur le sol, sur les corniches des falaises ou sur des pentes abruptes. Les colonies peuvent comprendre jusqu'à 2000 couples, bien que les colonies plus restreintes soient les plus fréquentes.
Reproduction - croissance
Le grand cormoran ne produit qu'une seule couvée par an.
La femelle pond 3 à 4 oeufs blanc-bleuté.
L'incubation dure  28 à 31 jours, assurée par les deux adultes.

Les poussins sont nidicoles, ils sont nourris par les deux adultes, d'abord avec du liquide régurgité, et plus tard avec de la nourriture solide qu'ils prennent directement dans la gorge des parents.
Ils restent dépendants de leurs parents pendant 70 jours, mais prennent leur envol à 50 jours.

Espèce en prolifération.

Longévité : 20 ans
Haut de page Page précédente