Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Corneille mantelée
 corneille mantelee
(Corvus cornix)
Espèce protégée
index Page précédente
La corneille mantelée  a le statut de nicheur, migrateur rare, hivernant rare.
Présentation morphologie
Elle mesure 47 cm environ, pour une envergure variant de 85 à 100 cm, et un poids compris entre 450 et 600 g.
La corneille mantelée se distingue facilement de la corneille noire à la teinte grise de son dos et de son dessous.
Présence sur le territoire français
La corneille mantelée est présente dans la moitié nord de la France à l'état sauvage où elle se remarque principalement par son passage lors des migrations.
Moeurs et habitudes
La corneille mantelée  fréquente les lieux découverts un peu boisés, les lisières, les vergers, les parcs , les marais, et aussi en montagne.

Les corneilles mantelées sont migratrices, en hiver, elles descendent des pays nordiques, vers le centre de l'Europe, et l'Espagne. Souvent mêlées aux freux et aux choucas, leur migration se fait de mi-septembre à octobre, leur retour s'effectue en février-mars.

Son régime alimentaire est très varié, elle se nourrit d'oiseaux de taille importante, allant jusqu'à la taille d'une perdrix, oeufs généralement pillés sur les nids d'autres espèces, petits mammifères, lapereaux, levrauts, mollusques, vers, insectes, déchets divers ; graines de céréales, noix, fruits, baies.

Les couples restent unis pendant plusieurs années, le nid est toujours isolé, construit sur un arbre ou dans un buisson bas. La corneille mantelée se reproduisant fréquemment aux mêmes emplacements, elle réoccupe souvent son ancien nid.
Celui-ci est fait de branches sèches,  d'herbes, l'intérieur garni de fines herbes, de mousse et de poils, construit par le couple.
Reproduction croissance
En avril et mai, la femelle pond 4 à 6 oeufs.
L'incubation dure environ 32 jours, assurée par la femelle seule, nourrie par le mâle.
Les jeunes quittent le nid au bout d'un mois.
Haut de page Page précédente