Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Crave à bec rouge
 crave bec rouge
(Pyrrhocorax pyrrhocorax)
Espèce protégée
index Page précédente
Le crave à bec rouge a le statut de nicheur sédentaire.
Présentation - morphologie
Le crave à bec rouge mesure de 38 à 40 cm pour une envergure de 75 à 80 cm et un poids de 280 à 360 g.

Plus grand que le choucas, il présente un plumage bleu-noir avec des reflets verdâtres sur les ailes, un bec rouge recourbé et des pattes rouges.
Le jeune crave a le bec jaune orangé,  son plumage est plus terne que celui des adultes, les ailes du crave sont plus digitées que celles d'autres espèces, chocard, choucas.
Les deux sexes sont identiques.

Son vol est agile et soutenu. Lors du vol, on peut apercevoir les primaires bien séparées au bout des ailes.
Présence sur le territoire français
Le crave à bec rouge est présent en France à l'état sauvage, où il fréquente les côtes rocheuses bretonnes, en semi-altitude dans les Alpes et les Pyrénées, et à faible altitude sur les grands Causses.
Moeurs et habitudes
Le crave à bec rouge se reproduit  en haute montagne et sur les falaises côtières avec des pâturages adjacents où l'herbe est courte, on le trouve aussi dans les zones herbeuses et cultivées comprenant des roches escarpées, il est résident dans son habitat, mais il peut descendre à des altitudes plus basses en hiver.

C'est un oiseau grégaire, formant des groupes pour se nourrir sur les zones herbeuses. On les voit souvent en couples ou en petits groupes, mais aussi en grands rassemblements de centaines d'oiseaux.
Chaque groupe possède une hiérarchie, et les oiseaux peuvent vivre et se nourrir ensemble sans aucun problème. Les jeunes ont besoin de deux ou trois ans à l'intérieur du groupe pour obtenir un statut, avec parfois quelques querelles, mais rarement importantes.

Pendant la période de reproduction, le couple de craves à bec rouge défend vigoureusement  son territoire, effectuant de spectaculaires manifestations aériennes afin d'intimider l'éventuel agresseur et le mettre en fuite.

Quand les ressources alimentaires sont réduites, les oiseaux dominants sont capables de trouver la nourriture nécessaire afin de survivre et de se reproduire avec succès, au détriment des sujets plus faibles.

Le crave à bec rouge se nourrit  de fourmis, d'invertébrés terrestres, insectes, larves, crustacés, mollusques, éventuellement de petits poissons, de graines et baies en hiver.

Les liens du couple sont forts. 
Le nid du crave à bec rouge est construit par les deux parents dans une crevasse, une cavité , un trou de rocher ou de falaise. C'est un amas  volumineux  de rameaux et de racines, assemblés avec de  la boue, l'intérieur est garni de laine, de crins et de poils.
Reproduction - croissance
La femelle pond en mars à mai, 3 à 5 oeufs de couleur chamois clair, crème ou verts, avec des taches brunes et grises.
L'incubation dure environ 17 jours, assurée par la femelle principalement nourrie par le mâle.

Les poussins sont nidicoles, il sont élevés par la femelle pendant les dix premiers jours, alimentés de petits morceaux de la nourriture apportée par le mâle.
Vers 5 à 7 jours, le mâle contribue à son tour à leur nourriture avec la femelle, en régurgitant de petits  invertébrés.

Les jeunes ont leur plumage complet vers 38 jours, ils s'aventurent alors dans des caches individuelles au voisinage du nid.
Quelques jours plus tard, les jeunes suivent les adultes, apprennent à se nourrir eux-mêmes pour devenir indépendants environ un mois plus tard. Toutefois, ils restent dans le groupe familial jusqu'à la prochaine saison de reproduction.

Ils atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de deux ou trois ans.

Longévité : 14 ans
Haut de page Page précédente