Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Erismature rousse
 erismature rousse
(Oxyura jamaicensis)
Espèce protégée
index Page précédente
L'Erismature rousse est un petit canard plongeur rondelet natif des Amériques, de l'Alaska à la Terre de Feu. Elle se se reproduit dans l'ouest de l'Amérique du Nord, depuis le nord-ouest jusqu'au Mexique, et localement dans le Midwest et le nord est, on la trouve aussi aux Caraïbes.

En Grande  Bretagne, les oiseaux se rassemblent en grands groupes sur de grandes étendues d'eau ouvertes et sur les lacs et les étangs non gelés.

Cette espèce a été introduite en Grande Bretagne, de là elle s'est étendue en Europe.
Elle a le statut de nicheur occasionnel, migrateur rare.
Présentation - morphologie
L'Erismature rousse mesure de 35 à 45 cm pour une envergure de 52 à 62 cm et un poids pour la femelle de 300 à 650 g, et pour le mâle : 540 à 800 g.

Elle a les pattes situées très en arrière du corps, ce qui lui permet de nager aisément sous l'eau.

Le mâle adulte a en été un plumage châtain vif, les joues blanches, la calotte et la nuque noires, la queue est noirâtre et arrondie, les parties inférieures sont châtain strié de blanc sur l'abdomen, les sous-caudales sont blanches, le dessous des ailes est blanc avec les rémiges gris foncé, le bec bleu aplati est concave, les yeux sont noirs, les pattes et les grands doigts palmés sont gris.
En hiver, il est brun-châtain terne avec la tête noire et les joues blanches, le menton, le cou et la nuque et le bec grisâtres.

La femelle adulte en  été est plus brune que le mâle,  légèrement  teinté de fauve, le front et la calotte sont brun foncé, la tête est blanchâtre avec une rayure brun foncé en travers des joues, et des stries brunes, le bec est foncé.
La femelle adulte en hiver est plus foncée, de couleur brun-grisâtre, les joues sont blanc chamoisé avec une bande foncée moins distincte.

Le juvénile ressemble à la femelle adulte en hiver, avec un plumage strié, le centre des parties inférieures tacheté, les plumes de la queue sont plus étroites que chez l'adulte.

L'Erismature rousse a un vol puissant, toutefois un grand espace ouvert est nécessaire pour qu'elle puisse s'envoler après avoir couru sur l'eau en battant des ailes pour s'élancer. Puis elle adopte sa vitesse avec de rapides battements.
Présence sur le territoire français
L'Erismature rousse est présente en France suite à l'introduction en Angleterre.
Moeurs et habitudes
En dehors de la période de reproduction, l'Erismature rousse peut aussi vivre près des marais saumâtres, elle nage avec la queue dressée à angle droit, mais petit à petit, elle se laisse submerger sans plonger.
Si elle se sent menacée, elle plonge ou se cache dans la végétation aquatique dense. C'est un canard habituellement nocturne, et il dort pendant la journée.
L'Erismature rousse se nourrit à la surface, ou en plongeant pour atteindre les végétaux, son grand bec aplati lui permet aussi de filtrer la vase, elle consomme principalement des végétaux, graines et racines, des larves, des pucerons, des crustacés, des insectes aquatiques et des vers recueillis dans la vase.

Elle se reproduit sur les lacs d'eau douce bordés de végétation, elle est monogame.

Après l'accouplement, le mâle essaie de séduire d'autres femelles, mais on peut le voir quelques temps plus tard nager avec les jeunes de la première femelle.
 
Le nid de l'Erismature rousse est situé dans la végétation des marais. Il est construit petit à petit, en ajoutant des herbes au fur et à mesure que le nombre d'oeufs pondus augmente, il peut être construit sur de la végétation flottante avec des tiges sèches et tapissé de duvet. La femelle construit le nid légèrement au-dessus de l'eau, et l'accroche à la végétation de la rive.
Reproduction - croissance
La femelle Erismature rousse dépose un oeuf par jour, et la couvée comprend 5 à 10 oeufs blanc crème. Elle pond aussi quelques oeufs dans d'autres nids, tels que les nids d'autres canards, grèbes ou râles.
L'incubation dure environ 22 à 26 jours, assurée par la femelle.
Les poussins sont nidifuges et quittent le nid le jour même de leur naissance. Ils peuvent facilement nager et plonger. La femelle s'occupe d'eux et les protège, mais ils se nourrissent  eux-mêmes. Ils peuvent voler au bout de 42 à 49 jours après l'éclosion.
Cette espèce produit une couvée par an, et même deux dans la partie sud de leur habitat. La période de reproduction se déroule de fin mai à juillet. La migration commence en septembre jusqu'à fin octobre.

L'Erismature rousse s'hybride avec l'Erismature à tête blanche, produisant des oiseaux aux caractères mélangés mais fertiles.

Longévité : 13 ans
Haut de page Page précédente