Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Erismature à tête blanche
 erismature tete blanche
(Oxyura leucocephala)
Espèce protégée
index Page précédente

L'érismature à tête blanche est un migrateur occasionnel.

Présentation - morphologie

Elle mesure de 43 à 48 cm pour une envergure de 60 à 70 cm et un poids pour la femelle de 700 à 900 g, et pour le mâle de 70 à 800 g.

L'érismature à tête blanche est un canard de taille moyenne, reconnaissable par sa silhouette et sa coloration, elle a une grosse tête et une silhouette trapue.
En plumage nuptial, le mâle possède une tête blanche surmontée d'une calotte noire, un gros bec bleu dont la base renflée est caractéristique, et un épais collier noir.
Le corps est roux vif plus sableux sur les flancs et sur le dessus, la queue est pointue, gris-brun,  souvent redressée en oblique.
Certaines érismatures, plus rousses peuvent être confondues avec l'érismature rousse, toutefois cette dernière, n'a pas les couvertures sous-caudales blanches et le noir de la calotte est moins important, en outre, l'érismature rousse est légèrement plus petite.

erismature tete blanche2


L'érismature à tête blanche vole peu, mal, elle ne fréquente pratiquement jamais la terre ferme.
Présence sur le territoire français
L'érismature à tête blanche est présente en France à l'état sauvage lors de ses migrations occasionnelles.
Moeurs et habitudes
Elle niche à proximité des étendues d'eau de dimensions variables, petits lacs d'eau douce ou bien près grands réservoirs en eaux saumâtres, bordés de roselières riveraines fournies.

En hiver, elle choisit des lacs plus vastes et dégagés mais toujours entourés de végétation palustre.
Excellente nageuse, excellente plongeuse, elle peut parcourir 30 à 40 mètres sous l'eau, son temps d'immersion est relativement long, 15 à 25 secondes sous la surface.

Ce canard plongeur est à la fois diurne et nocturne. 
En période de reproduction on l'aperçoit par petits groupes ou en couples. Par contre, en dehors de la saison de nidification, il se réunit en bandes assez importantes.

Elle est omnivore, alternant graines et végétaux aquatiques avec petits invertébrés et plus particulièrement crustacés et mollusques.

Elle se reproduit dans les bordures de végétation dense, dans  une végétation "subaquatique", avec un niveau d'eau minimal et des eaux généralement saumâtres.
Le nid, construit légèrement au dessus  de l'eau, parmi les joncs et les roseaux, il s'agit d' une grosse accumulation de végétaux aquatiques.
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement 5 à 12 oeufs blancs.
L'incubation dure entre 25 et 27 jours.
Les petits sont nidifuges.
Haut de page Page précédente