Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Fuligule milouin
 fuligule milouin
(Aythya ferina)
Espèce gibier
index Page précédente
Le fuligule milouin fait partie des canards plongeurs, il a le statut de nicheur, migrateur, hivernant.
Présentation - morphologie
Le milouin mesure de 42 à 50 cm pour une envergure de 72 à 82 cm et un poids de  700 à 1100 g.

De taille moyenne, légèrement plus petit que le colvert, avec une une queue courte tenue orientée vers le haut pendant la nage, son cou est long, son long bec a un culmen concave qui se poursuit par un front pentu, avec une calotte légèrement conique.

En tous plumages, les ailes portent une barre grisâtre diffuse.

Le mâle nuptial présente une tête brun-roux, un bec noir avec un trait distal gris clair, l'oeil est rouge, la poitrine est noir brillant, les flancs et le dos sont gris cendré clair, pouvant paraître presque blanchâtres en pleine lumière, l'arrière est noir.
En vol, les couvertures alaires gris moyen et la barre alaire gris clair donnent à l'oiseau un aspect terne.

La femelle adulte est gris brunâtre avec des flancs et un dos grisâtres, une poitrine, une calotte et un cou brunâtres plus foncés, les motifs diffus, clairs et foncés, sur les côtés de la tête et le profil de la tête et du bec sont les meilleurs critères de discrimination, l'oeil est brun-rouge.

Les juvéniles ressemblent à la femelle adulte toutefois leur coloration est plus uniforme et la ligne pâle en arrière de l'oeil est absente, l'iris est olive jaunâtre.
Présence sur le territoire français
Le fuligule milouin est présent en France à l'état sauvage, principalement dans les zones humides et marécageuses. En hiver on le rencontre un peu partout sur les cours d'eau, rivières, et même dans les villes.
Moeurs et habitudes
Les nicheurs français sont presque tous répartis dans une large moitié nord du pays : Dombes, Forez, Brenne, Lorraine et Sologne, fréquentant les marais, les étangs, les cours d'eau  et anciennes gravières aux berges couvertes de roseaux et d'iris.
Ce canard plongeur occupe aussi les réservoirs artificiels, les lacs de retenues d'eau.

Les hivernants arrivent à partir du mois d'octobre et repartent dès mars et avril pour nicher  dans l'est et le centre de l'Europe.
Grégaire, le milouin passe la plupart de l'année en groupe, certains comptant jusqu'à 500 membres se forment en hiver, rejoignant des bandes plus importantes, comptant parfois plus de 3000 oiseaux regroupés au moment de la mue.

Le milouin s'associe volontiers à d'autres canards, surtout les fuligules morillons ou milouinans mais il reste néanmoins groupé avec ses congénères au sein de ces troupes mixtes. Bien que canard plongeur, il s'envole très facilement et très facilement pour prendre la fuite, n'utilisant la plongée qu'en dernier recours.

Le fuligule milouin mange pratiquement tout ce qu'il peut atteindre en plongeant depuis la surface, se nourrissant aussi au sol, il mange une forte partie  de graines, de racines, de feuilles et de bourgeons de plantes aquatiques, telles que les lentilles d'eau.
En plongeant il capture également des mollusques, des crustacés, des vers et des larves d'insectes.
Le milouin s'alimente principalement le matin et le soir, il disparaît sous l'eau basculant pour plonger pendant 13 à 16 secondes, jusqu'à 30 secondes lorsqu'il se cache d'un danger. Il préfère se nourrir en eau claire, entre 1 et 3,50 mètres, mais il peut aussi se contenter de barboter en eau peu profonde ou vaseuse.

Le mâle et la femelle s'apparient d'ordinaire alors qu'ils sont encore en hivernage.
Au printemps, les milouins repartent vers le Nord ou vers l'Est en direction des zones de nidification, la saison de reproduction dure d'avril à juin.
Après l'accouplement, le mâle reste en compagnie de la femelle jusqu'à ce qu'elle ait pondu mais il ne prend part en général ni à l'incubation ni à l'élevage des jeunes.
Le nid est souvent une simple dépression cachée sur la rive ou la berge dans la végétation aquatique, garnie du duvet de la femelle.
Reproduction - croissance
La femelle pond de 5 à 12 oeufs
L'incubation dure 24 ou 26 jours assurée par la femelle seule.
Les canetons sont nidifuges et restent près de la femelle durant 8 semaines environ.

Les effectifs de fuligules milouin sont en constant accroissement en Europe Occidentale et Centrale.

Longévité : 10 ans
Haut de page Page précédente