Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Ganga cata
 ganga cata
(¨terocles alchata)
Espèce protégée
index Page précédente
Le ganga cata est une espèce typique de la steppe de la péninsule espagnole, elle fréquente les champs à végétation rase, les paysages dégagés, les zones semi-désertiques, les endroits pierreux et bordés de terres cultivables.
Dans le sud de l'Espagne, elle affiche une très nette préférence pour les zones marécageuses, les terrains argileux., ainsi que les zones sablonneuses proches des mares et des lagunes.

En Espagne, les populations de ganga catas sont réputées sédentaires, bien qu'elles soient l'objet de courtes transhumances en automne et en hiver. Elle ne s'éloignent cependant qu'exceptionnellement de leurs zones de nidification.
Présentation - morphologie
Le ganga cata mesure de 31 à 40 cm pour une envergure de 54-65 cm et un poids de 200-280 g.

Son plumage est très coloré, ses colorations multiples s'intègrent aux couleurs de son milieu naturel, auquel elles s'adaptent.
Le ganga cata porte un capuchon orangé, la nuque et raie sommitale sont olive, le trait sourcilier et la gorge sont noirs; le haut de la poitrine est olive, la bavette est brune, les couvertures  sont tachées de jaune sable, de noir et brun gris.
Les rémiges sont grises à bordures noires, les couvertures sous-alaires sont blanches, les rectrices centrales sont longues et effilées.
Présence sur le territoire français
Espèce méditerranéenne sédentaire en France à l'état sauvage, localisé uniquement en Crau.

Elle a le statut de nicheur sédentaire rare, migrateur occasionnel.
Moeurs et habitudes
Le ganga cata est un oiseau discret.

Son régime est principalement constitué de  végétaux, il  mange surtout des graines, de l'herbe,  des semences de céréales, des feuilles vertes, des bourgeons. Comme les gallinacés, il ingurgite une grande quantité de graviers qui facilitent le broyage des graines dans le gésier.

En dehors de la période de reproduction, les ganga catas vaquent dans les espaces ouverts en bandes. Ces bandes sont formées d'adultes et de nombreux jeunes qui cherchent  les points d'eau. Au mois de mars avril, ces bandes se désagrègent, on observe alors les premiers couples établis en solitaires.

Les ganga catas ne construisent pas de nid, ils se contentent de déposer leurs oeufs dans une petite cavité naturelle du sol, en général l'intérieur du nid n'est pas garni d'aucun matériau.
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement trois oeufs, qui varient du blanc-gris ou du brun pâle au rose avec des taches brun sombre, marron, rougeâtre ou gris clair.
L'incubation  dure de 19 à 21 jours, assurée par la femelle relayée par le mâle lorsqu'elle s'alimente.
Les petits naissent avec un duvet brun jaunâtre beige avec des rayures noires plus ou moins visibles sur le dessus, ils quittent le nid au bout de 12 à 24 heures, suivent les adultes, se nourrissant seuls et picorant au sol.
Au bout de trois semaines, ils ont acquis de courtes ailes et l'intégralité de leur plumage juvénile. Dès qu'ils sont autonomes, comme la perdrix, ils forment de petites compagnies qui recherchent des endroits appropriés pour se désaltérer en compagnie de leurs parents.
Prédation - subsistance
Le ganga cata est une espèce menacée, très sensible à la prédation des mustélidés, des chats errants,  des renards, des corvidés et des rapaces.
Seule une régulation judicieuses des espèces nuisibles peut  venir en aide à cette espèce.
Haut de page Page précédente