Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Geai des chênes
 geai des chenes
(Garrulus glandarius)
Espèce nuisible / gibier
suivant réglementation départemantale
index Page précédente

Le Geai des chênes, est un corvidé à attitude nuisible. Bien que certains auteurs de réglementations locales aient été séduits par son plumage, au point de le faire figurer dans la liste des espèces gibier, ses nuisances est ses méfets à l'encontre des autres espèces ne sont pas moins en progression.

Présentation - morphologie
Le geai des chênes mesure de 30 à 34 cm pour un poids de 140 à 200 g.
C'est un petit corvidé, reconnaissable par son plumage bigarré aux couleurs vives.
Le dos est brun rosé, le croupion est blanc, la queue est noire, les couvertures alaires bleues sont striées de noir et de blanc, la poitrine est beige rosé, la tête est grise et noire, ornée une huppe arrondie et rétractable, le bec est court et rectiligne, souligné par d'épaisses moustaches noires.

Il n'y a pas de dimorphisme sexuel, mâles et femelles sont strictement semblables.
Présence sur le territoire français
Le geai des chênes est présent partout en France à l'état sauvage, il habite les forets, les campagnes, les bocages, les bordures boisées.
Il a le statut de nicheur sédentaire. migrateur. hivernant.
Moeurs et habitudes
Le geai des chênes est un oiseau farouche, doté d'une bonne vue et d'une ouie excellente qui le rendent difficile à approcher.
Bruyant, il donne l'alarme de son cri rauque au moindre bruit ou au moindre mouvement, prévenant ses congénères.
Comme l'ensemble des corvidés, le geai est omnivore. 
Son alimentation varie suivant la saison, composée à proportion variable de graines, glands, faines, céréales, fruits, baies, de petits rongeurs, d'insectes, de lézards, mais aussi et pour une grande partie au printemps et en été, d'oisillons et d'oeufs d'autres espèces qu'il met en péril.
Dans les campagnes, il se comporte en véritable pillard des vergers et jardins, becquant cerises, prunes, fraises, etc, causant la pourriture de tous les fruits becqués.

Les geais des chênes nichent par couples solitaires, le nid est fait de brindilles, de tiges sèches,  de racines, il est placé sur une branche d'arbre ou dans un buisson touffu, à une hauteur de 3 à 10 mètres
Reproduction - croissance
Entre avril et juin, la femelle pond de 3 à 7 oeufs verdâtres très finement tachés de gris-olive.
L' incubation dure 16 jours, assurée  par la femelle seule.
Les jeunes quittent le nid entre 20 et 30 jours, ils restent en famille jusqu'au printemps suivant.

Longévité : 18 ans
Prolifération
Le geai des chênes nuisible de fait, est en prolifération, prolifération renforcées par des décisions administratives restant aveugles aux dégâts qu'il cause aux autres espèces et à l'agriculture.
Haut de page Page précédente