Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Gélinotte des bois
 gelinotte des bois
(Bonasa bonasia)
Espèce gibier
index Page précédente
La gélinotte des bois  est une espèce très sédentaire, typiquement forestière, elle habite la taïga, les forêts mixtes de feuillus et conifères  avec sous-bois riches en arbustes et en arbrisseaux dans les zones boréales, tempérées ou montagneuses.
En Europe, elle fréquente souvent le flanc des collines ou des moyennes et basses montagnes jusqu'à 1500 mètres d'altitude environ. Elle évite les zones de paysages ouverts.
Présentation - morphologie
La gélinotte des bois mesure de  35 à 38 cm pour une envergure de 48 à 54 cm et un poids de 300 à 450 g.

Sa silhouette est massive, ses pattes sont courtes, le dessus du plumage est gris-brun et se démarque particulièrement avec le dessous blanchâtre tacheté de noir, la queue est assez longue, brunâtre ou grise, elle est traversée par une large bande noire et marquée par un liseré blanc.
Les flancs sont parsemés de grosses tâches rousses et noires.
Le mâle porte une petite huppe brun roussâtre, une caroncule rouge au-dessus de l'oeil. Son menton et sa gorge noirs sont bordés d'une fine bande blanche, des taches blanches ornent ses scapulaires.

gelinotte des bois 2

La femelle a une gorge beige saupoudrée de points bruns ou noirs.
Présence sur le territoire français
La gélinotte des bois est présente en France à l'état sauvage dans les Alpes, le Jura, les Vosges les Ardennes, dans le Puy de Dôme, signalée dans les Pyrénées.
Elle a le statut de nicheur sédentaire.
Moeurs et habitudes
Discrète, la gélinotte n'est pas très grégaire, elle vit en couple ou en petits groupes familiaux qui se dispersent en automne.

Malgré les rigueurs du climat dans son aire de répartition, la gélinotte des bois est sédentaire. A l'image du lagopède alpin, du tétras lyre et du grands tétras, lorsque les températures deviennent extrêmement basses, elle s'enfonce dans la neige pour éviter le froid nocturne.

Son régime est composé  de végétaux fleurs, feuilles, pousses, bourgeons, fruits, baies, et aussi d'insectes qu'elle trouve en grattant le sol au pied des arbres.

En hiver lorsque la couverture neigeuse est épaisse, la gélinotte cherche sa nourriture dans les branches des aulnes, des bouleaux, des noisetiers, des résineux, et au sol où celui-ci n'est pas gelé. Au printemps et en été, elle cherche principalement au niveau du sol, au pied des arbres et arbustes, s'alimentant de bourgeons, de racines, de graines et de baies.

Le mâle est monogame,
La période de nidification intervient entre mars et mai.
Le nid est une simple cavité au pied d'un arbre ou sous un buisson,  garnie d'herbes et de feuilles.
Reproduction - croissance
La femelle pond  7 à 12 oeufs de forme ovale, brun-jaune et  légèrement marqués de brun-roux.
L'incubation dure entre 23 et 28 jours assurée par la femelle seule.
Les poussins sont nidifuges et quittent le nid rapidement sous la surveillance des parents qui les éduquent dans la quête de la nourriture.

Longévité : 10 ans
Haut de page Page précédente