Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Goéland brun
 goeland brun
(Larus fuscus)
Espèce protégée
index Page précédente
goelandbrun5   

 goelandbrun3       Goelandbrun6

Le goéland brun est un migrateur qui passe l'hiver sur les côtes, dans les estuaires, les lacs intérieurs, les réservoirs et les décharges. Le goéland brun se reproduit plutôt dans le nord de l'Angleterre. Un très grand nombre aussi sur les côtes du nord-ouest de l'Europe, en grandes colonies. Il devient très abondant dans quelques zones méditerranéennes en hiver, plus spécialement au sud de l'Espagne.
Présentation - morphologie
Le goéland brun mesure de 50 à 61 cm pour une  envergure de 128 à 148 cm et un poids de 650 à 1000 g.
Il est à peine plus grand que le goéland argenté, plus petit que le goéland marin, il a un manteau gris foncé à noir, le reste du corps étant blanc, les pattes sont jaunes à jaune orangé, le bec est jaune et mince, avec une tache rouge sur la mandibule inférieure.
En hiver, les adultes ont la tête striée de gris.
Les juvéniles paraissent très sombres en vol, sombres sous les ailes, avec le croupion blanc, ils obtiennent le plumage adulte seulement la troisième année.
Présence sur le territoire français
Le goéland brun est présent en France à l'état sauvage en Bretagne et sur les côte de la Manche.
Il a le statut de nicheur, migrateur, hivernant.
Moeurs et habitudes
Le goéland brun est un oiseau essentiellement marin, qui peut parfois migrer au travers des terres. Les déplacements ont lieu de jour. Le goéland brun hante les plages, c'est un charognard qui suit les bateaux de pêche à la recherche de déchets,  qui fréquente les ports et les décharges. Il vit en grands groupes.

Il est omnivore, il se nourrit de charognes, de détritus, de mollusques, de poissons, de vers, d'insectes, de souris, d'oiseaux, d'oeufs, parfois aussi d'algues et de graines.

Il se reproduit sur les falaises côtières, les immeubles, les dunes et les landes marécageuses.

Le goéland brun niche en colonies, sur le sol ou au bord des falaises, parfois dans des lieux plus abrités. Le nid est construit par les deux parents, il est fait d'herbes, d'algues et de plumes.
Reproduction - croissance
La femelle pond en mai-juin, trois oeufs châtain-olive ou verdâtre clair avec des taches sombres. L'incubation dure environ 27 jours, assurée par le couple.

Les jeunes sont nourris principalement par la femelle,
Les poussins, possèdent un duvet rayé clair et brun, ils se cachent dans les rochers, jusqu'à l'âge de 40 jours.
Ils prennent leur premier envol au bout de cinq ou six semaines.

Longévité : 26 ans
Haut de page Page précédente