Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Gros bec casse noyaux
 grosbeccasse noyeaux
(Coccothraustes coccothraustes)
Espèce protégée
index Page précédente
Le grosbec casse-noyaux un migrateur partiel, présent et résident sur l'ensemble du continent Européen et les îles méditerranéennes. Les oiseaux vivant en Asie tempérée migrent vers le sud en hiver.
Présentation - morphologie
Le grosbec casse-noyaux mesure 18 cm pour une envergure de 29 à 33 cm et un poids de 48 à 62 g.

Il possède une grosse tête munie d'un gros bec fort et conique, ses ailes sont bleu-nuit avec taches blanches aux épaules, son menton est noir.
Sa couleur générale est fauve sur le dessus, plus clair sur le ventre, le bec est bleu-gris au printemps et jaune pâle en hiver, la queue est courte, le cou est gros.

Dans l'ensemble la femelle plus terne, en vol ses barres alaires blanches et sa silhouette ronde permettent de la différencier du mâle.

Le grosbec casse-noyaux possède une extraordinaire musculature pour son bec, qui donne à la tête de gabarit  disproportionné.
Les yeux sont rose ambré à ambrés, les pattes sont sombres en hiver, et roses ou corail au printemps.
Le juvénile n'a pas le menton noir, il a la tête, la gorge et la poitrine plus jaunes, excepté le centre et le bas de la poitrine qui sont plus blancs. On distingue d'étroites rayures noires, plus intenses et ondulées sur les flancs.
Les jeunes mâles ont le bec entouré de noir, et les parties inférieures plus foncées.
Présence sur le territoire français
Le grosbec casse-noyaux est un oiseau des bois, des parcs et des vergers, c'est un nicheur peu commun, localisé au  nord, à l' est et au centre de la France, au Massif central, à la Franche comté, au Limousin et au Massif armoricain.
Moeurs et habitudes
Le grosbec casse-noyaux est un oiseau farouche qui aime les vergers et les grands jardins, les zones arbustives avec des arbres clairsemés, les forêts de feuillus, les bois, les bosquets et les parcs.

Difficile à observer, il se réfugie généralement très haut dans les arbres, ou bien il vole haut et vite dans les trouées. 

Le grosbec est très habile pour casser les coques des graines ou les noyaux de certains fruits, l'intérieur du bec est pourvu de stries permettant de bien caler la graine ou le noyau et de lui empêcher de glisser sous la pression du bec.

Le grosbec casse-noyaux se nourrit d'une grande variété de graines et de fruits à coques et à noyaux durs,  cerises, merises, prunelles, noisettes.
Il consomme aussi des insectes, des chenilles et des cerfs-volants qu'il capture souvent en vol.
Le grosbec casse-noyaux niche souvent en petites colonies, chaque couple défend un territoire très petit.  Le mâle choisit le site du nid, presque toujours à plus de trois mètres de hauteur.
Le nid est construit par la femelle, avec des radicelles, des brindilles et des lichens,  l'intérieur est tapissé de très fines radicelles, de poils et de crins.
Reproduction - croissance
La femelle pond 4 à 7 oeufs gris bleuté ou vert pâle, tachés de points ou les stries.
L'incubation dure environ de 9 à 11 jours, assurée par la femelle nourrie au nid par le mâle pendant cette période.
Les poussins naissent couverts de duvet blanc long et épais. Ils sont nourris par les deux parents d'insectes.

Les jeunes quittent le nid au bout de 10 à 12 jours, toujours nourris par les parents pendant encore 15 jours. Ils restent avec les adultes pendant encore quelques semaines.

Longévité : 10 ans
Haut de page Page précédente