Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Guifette noire
 guifette noire
(Chlidonias niger)
Espèce protégée
index Page précédente

Présentation - morphologie
La guifette noire mesure de 22 à 24 cm pour une envergure de 63 à 68 cm et un poids de 50 à 75 g.

En plumage nuptial, le manteau et les couvertures gris noirâtre contrastent avec la tête et le dessous plus sombres, presque noirs.
Le dessous de l'aile est gris pâle, le bas-ventre est blanc,  le bec est noir, les pattes sont rougeâtres.
En période inter nuptiale, le dessous est blanc contrastant particulièrement avec le dessus gris sombre, y compris la queue et le croupion.
Une tache sombre typique marque les côtés de la poitrine.

En vol, contrairement à la sterne arctique qui à un vol direct et rapide, la guifette noire vole plus calmement, en suivant une trajectoire plus capricieuse, mais cependant elle est capable de s'élever à de grandes hauteurs.
Présence sur le territoire français
En France, elle peut indifféremment être observée en eau douce ou en espace marin.
Lorsqu'elle survole les terres au cours des migrations, elle aime suivre les cours d'eau et les pièces d'eau dégagées, ainsi que le long des côtes, les bordure des estuaires et des lagunes.
Moeurs et habitudes
La guifette noire ne niche en Europe que de façon très occasionnelle et très clairsemée, on l'observe beaucoup plus au cours des migrations de printemps et d'automne.
Les guifettes noires migratrices se regroupent pour voyager et forment alors des troupes pouvant atteindre plusieurs milliers d'individus, notamment en automne.
Les passages ont lieu en avril-mai vers le nord et de juillet à septembre, dans le sens inverse.
Les quartiers d'hivernage des populations euro-asiatiques sont situés le long des côtes occidentales de l'Afrique, du Sahara espagnol jusqu'en Namibie.
Pendant l'hivernage, elle est exclusivement pélagique, au large des côtes d'Afrique.

Pendant la nidification, elle préfère les eaux douces, elle fréquente les lacs, les étangs et les marais avec végétation riveraine ou flottante fournie. 

Le régime de la guifette noire est constitué principalement d'insectes aquatiques, de leurs larves, de petits poissons en eau peu profonde, d'araignées, de têtards, de sangsues et de petites grenouilles..
Elle chasse en volant à faible hauteur au dessus de l'eau, la tête un peu penchée vers le bas, louvoyant au hasard en quête de proies.

La guifette survole ainsi les étangs, les lacs, les surfaces  en eau scrutant l'eau, lorsqu'elle a repéré une proie, elle s'en empare vivement, piquant sur sur l'animal repéré.

Elle regagne son site de nidification en mai, elle s'y installe au sein d'une colonie, dans un marais, au bord d'un lac ou d'un cours d'eau calme.

Chaque couple bâtit une simple plate-forme flottante de roseaux et de végétaux aquatiques, arrimée à la végétation palustre immergée, ou sur des touffes d'herbes près de l'eau.
Reproduction - croissance
La femelle pond en général trois oeufs brun pâle.
L'incubation dure environ 21 jours, assurée par les deux parents.
Les poussins naissent couverts de duvet, ils sont actifs peu après l'éclosion.
Ils quittent le nid au bout de deux semaines mais restent aux environs jusqu'à ce qu'ils sachent voler.
L'envol survient vers 25 jours, ils maîtrisent rapidement  les piqués, toutefois les adultes continuent de les nourrir quelques jours avant qu'ils ne soient totalement autonomes.
Le guifette noire  se reproduit pas avant l'âge de deux ans.

Longévité : 17 ans
Haut de page Page précédente