Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Harle bièvre
harle bievre
(Mergus merganser)
Espèce protégée
index Page précédente
Le harle bièvre est un gros canard plongeur particulièrement répandu en Europe, principalement dans les contrées nordiques. Ces populations sont le plus souvent migratrices alors que celles isolées sur certains plans d'eau des régions alpines restent généralement sédentaires.
Présentation - morphologie
Le  harle bièvre mesure entre 58 et 66 cm pour une envergure de  82 à 97 cm et un poids de 1050 à 1650 g.

Le harle bièvre mâle possède une tête vert foncé avec un long bec mince et crochu, de couleur rouge, le cou, la poitrine et les flancs sont blancs, contrastant avec le milieu du dos qui est noir.
Les ailes, en grande partie blanches à la base, sont noires aux extrémités.
Le croupion est gris, ainsi que la queue dont le bout est plus foncé.
La poitrine est teintée de rose au printemps.

La femelle possède une tête brune sur un corps gris, avec le cou blanc.

En vol le harle peut atteindre la vitesse de 70 km/h. Son décollage semble laborieux, car sa morphologie l'oblige à courir une certaine distance sur l'eau pour prendre de la vitesse avant de prendre un envol direct, cou tendu, volant à quelques mètres de la surface de l'eau.
Présence sur le territoire français
Le harle bièvre est présent en France sur la totalité du territoire, principalement dans la moitié nord du pays avec une certaine densité, alors que dans les parties méridionales, sa présence plus faible, varie en fonction des conditions hivernales.
Moeurs et habitudes
Le harle bièvre est un migrateur partiel qui visite l'Europe Occidentale pendant ses quartiers d'hiver. On peut ainsi assister à des rassemblements de milliers d'individus en certains points du littoral et plusieurs centaines sur les rives des grands lacs.
Il se rencontre près des fleuves, au bord des lacs, des rivières,  sur les rives des grands étangs, le long des côtes marines.

Le harle bièvre est un excellent plongeur, son immersion peut durer entre 20 et 30 secondes au cours desquelles il peut s'enfoncer jusqu'à 10 mètres de profondeur.

Il se nourrit essentiellement de poissons mesurant généralement moins de 10 cm de long, occasionnellement, il complète son régime avec des mollusques, des vers, des insectes et des crustacés.
C'est sa réputation à manger grande quantité de poissons qui lui a valu le qualificatif de "bièvre" .

Le nid du harle bièvre est placé dans un arbre creux, dans un grand trou dans une muraille ou à terre, à l'abri d'un fourré.
Reproduction - croissance
En avril ou mai, la femelle pond entre 8 et 12 oeufs qu'elle protège dans un coussin de duvet.
L'incubation dure de 30 à 32 jours.
Les canetons sont nidifuges fréquemment ils suivent leur mère juchés sur son dos.

L'envol des petits s'effectue entre 60 et 70 jours après l'éclosion.

Longévité : 10 ans
Haut de page Page précédente