Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Hirondelle de fenêtre
 hirondelle de fenetre
(Delichon urbica)
Espèce protégée
index Page précédente
L'hirondelle de fenêtre peuple toute l'Europe, l'Afrique du Nord-Ouest, l'Asie Centrale, toute la moitié nord de l'Asie excepté l'extrême nord de la Sibérie, contrairement à sa cousine "l'hirondelle rustique", l'hirondelle de fenêtre ne se rencontre pas en Amérique.
Présentation - morphologie
L'hirondelle de fenêtre mesure de 12 à 13 cm pour une envergure de 26 à 29 cm et un poids de 15 à 21 g.

Elle se distingue de l'hirondelle de cheminée par le croupion blanc pur, la queue est moins fourchue, pas pourvue de filets.

La tête, le dos, les ailes et la queue sont noir-bleu, le dessous est essentiellement blanc, les pattes et les pieds sont emplumés de blanc.
Le juvénile est parfois grisâtre sur les côtés de la poitrine.

Son vol est plus lent, moins saccadé que celui de l'hirondelle rustique, elle plane davantage et s'élève  à grande hauteur, virevoltant pour saisir leurs proies, descendant subitement très bas, effleurant les herbes ou la surface d'une rivière ou d'un plan d'eau, touchant parfois l'eau de l'extrémité de leurs ailes.
Présence sur le territoire français
L'hirondelle de fenêtre est présente sur la totalité du territoire français où elle niche.
Moeurs et habitudes
hirondelle de fenetre2

L'hirondelle des fenêtre habite les mêmes endroits que l'hirondelle rustique, toutefois, elle est plus citadine et montagnarde, vivant volontiers à proximité des falaises.
Elle niche en colonies dans les villes et villages, mais aussi sur les parois rocheuses des régions inhabitées. Hors période de reproduction, les hirondelles de fenêtre se rassemblent en dortoir dans les arbres, alors que l'hirondelle rustique se rassemble généralement dans les roselières.

L'hirondelle de fenêtre se nourrit comme l'hirondelle rustique mais les insectes sont uniquement capturés en vol à une plus grande hauteur que l'hirondelle rustique.

Son nid est placé le plus souvent sous un toit, sous une corniche, contre des poutres, sous un surplomb de rocher, de falaise ou dans une crevasse de muraille.
Il est maçonné par les deux parents avec une fine boue fabriquée avec de la terre fine malaxée avec leur salive.
Le couple peut parfois donner deux nichées.
Reproduction - croissance
Début mai la femelle pond de 4 à 7 oeufs  blanc pur.
L'incubation dure 14 jours environ.
Les poussins restent au nid pendant trois semaines minimum.
Après leur  envol, ils reviennent chaque soir au nid.

Longévité : 15 ans
Péril de l'espèce :
Les traitages anti-moustiques, les traitages insecticides qui ont pour objet l'héradication des insectes parasites, au fil des absoptions par insectes interposés, contribuent à modifier la génétique de cette espèce, diminuant progressivement sa prolificité et le nombre des petits, phénomène subi par tous les insectivores chassant dans les milieux humides.
Haut de page Page précédente