Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Hirondelle de rivage
hirondelle de rivage2
(Riparia riparia)
Espèce protégée
index Page précédente
L'hirondelle de rivage est présente dans toute l'Europe, les populations les plus importantes se trouvent dans l'est du continent ainsi qu'en espagne.
La quasi-totalité de l'espèce hiverne en Afrique dans la zone sud sahélienne.
Présentation - morphologie
L'hirondelle de rivage mesure environ12 cm pour une envergure d' environ 30 cm et un poids de 12 à 18 g.

L'hirondelle de rivage est la seule hirondelle à dos brun.
Plus petite que l'hirondelle rustique, elle diffère par sa courte queue à peine échancrée et sa bande pectorale d'un brun cendré qui contraste avec sa gorge et son dessous blanc.

Son vol est virevoltant, papillonnant, elle se remarque souvent rasant la surface de l'eau rarement à grande hauteur.
Présence sur le territoire français
En France elle occupe les 3/4 nord du pays, où elle niche.
Moeurs et habitudes
L'hirondelle de rivage niche en colonie dense qui peut varier de quelques couples à 600-700 couples maximum, elle doit son nom à son habitat, elle ne quitte guère les zones humides naturelles, rivières, fleuves, falaises côtières, ou artificielles.

Sa nourritue est essentiellement insectivore, elle se compose de moustics, mouches, moucherons, insectes flottants sur l'eau, qu'elle attrape au vol.

L'hirondelle de rivage niche en colonie dense qui peut varier de quelques couples à 600-700 couples maximum.

Pour nicher, celle-ci creuse un trou circulaire et horizontal qui peut atteindre une profondeur d'un mètre, creusé dans une gravière, dans une sablière ou dans la berge d'un cours d'eau. 
Le nid est une chambre situé à l'extrémité du tunnel ainsi creusé par les deux partenaires, celui-ci peut-être utilisé plusieurs années de suite, l'intérieur est  garni d'herbes et de plumes.

L'hirondelle de rivage effectue généralement deux nichées, toutefois les populations les plus au nord n'en feront qu'une.
Reproduction - croissance
La femelle pond 4 à 5 oeufs de couleur blanche.
L' incubation dure environ  14 jours.
Les petits sont nourris en commun, avec les insectes que les parents leur apporte tout au long de leurs chasse quotidiennes.
Vers le vingtième jours, les petits quitteront leur nid, prenant leur premier envol, apprenant rapidement le rituel de leurs parents qui consiste à chasser inlassablement moustiques, moucherons et et araignées au dessus de l'eau.

Longévité : 8 ans
Péril de l'espèce :
Les traitages anti-moustiques, les traitages insecticides qui ont pour objet l'héradication des insectes parasites, au fil des absoptions par insectes interposés, contribuent à modifier la génétique de cette espèce, diminuant progressivement sa prolificité et le nombre de petits, phénomène subi par tous les insectivores chassant dans les milieux humides.
Haut de page Page précédente