Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Milan noir
 milan noir
(Milvus migrans)
Espèce protégée
index Page précédente
L'aire de répartition du Milan noir est particulièrement vaste, il occupe pratiquement toutes les régions tropicales et tempérées de l'Ancien Monde : Eurasie, Afrique et même l'Australie.
Cependant, il est absent dans le nord-ouest de l'Europe.
Présentation - morphologie
Le Milan noir mesure de 55 à 60 cm pour une envergure de 135 à 155 cm et un poids de 650 à 950 g.

De couleur brun sombre, dans le ciel, à contre-jour il apparaît noir dans son ensemble.
La tête est blanc-brunâtre strié de brun,  le dessous est brun-roux strié de noir, tirant sur le gris à la poitrine, plus  roux sur le bas-ventre et aux culottes.
Le dessus est d'un brun sombre uniforme, les rémiges et les rectrices sont brun-noir, la queue est fourchue mais nettement moins que celle du Milan royal.
Le bec est noir, la cire et les pattes sont jaunes.

Son vol est plus léger que celui de la buse, ses ailes sont coudées, sa queue est assez longue et légèrement échancrée.
Présence sur le territoire français
Le Milan noir est un rapace migrateur, présent en France où il niche,  sauf dans le quart nord-ouest du pays où il est absent.
Moeurs et habitudes
Le Milan noir peut être rencontré dans nombreux  types d'habitat,  sa préférence va aux vallées de montagnes et aux terrains bas, partout où il rencontrera de grands arbres favorables à sa nidification, ou des escarpements rocheux, à proximité de cours d'eau, de lacs ou d'étangs.

De retour de son site hivernal au sud du Sahara à la mi-mars, il ne reste en France guère plus que le temps de se reproduire, soit environ 4 mois.

Le Milan noir consomme une part importante des proies mortes et des proies qu'il capture, provenant généralement du milieu aquatique pour environ 25 à 40%, de petits mammifères et de mammifères plus importants comme le lapin de garenne, à concurrence de 30 à 40%, d'oiseaux capturés, atteignant parfois la taille de la perdrix, pour une proportion de 15 à 42 %, le reste du menu, plus négligeable, composé de reptiles, à concurrence de  6%. environ.

Le Milan noir construit son nid dans les grands arbres, généralement à proximité des zones humides.
Il niche souvent en colonie lâches.

Le nid est un amas de branchages, souvent édifié sur un ancien nid de corvidé, à une hauteur variant entre 4 et 30 m, avec un accès facile par les airs.
Ce nid est généralement réutilisé d'année en année, sa construction est principalement assurée par le mâle,  bien souvent le premier arrivé sur le site de reproduction.

L'intérieur du nid est rempli de différents matériaux collectés aux alentours, détritus en tous genre, jusqu'aux chiffons et  papiers.
Reproduction - croissance
Fin avril, la femelle pond 2 à 3 oeufs
L'incubation dure de 32 à 33 jours, assurée par la femelle alimentée par le mâle, brièvement relayée par celui-ci lors de ses rares absence du nid.
Les juvéniles s'envolent au bout de 6 semaines, il ne seront pas matures avant deux ans.

Longévité : 23 ans
Haut de page Page précédente