Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Moineau domestique
 moineau domestique
(Passer domesticus)
Espèce invasive, non protégée
index Page précédente


Le Moineau domestique est certainement le plus commun des passereaux. Mondialement présent, excepté aux pôles, natif d'Eurasie et d'Afrique du Nord, il a été introduit en Afrique du Sud, en Amérique du Nord et du Sud, en Australie et en Nouvelle Zélande. En Amérique du Nord, seulement cent oiseaux  lâchés à New York, en 1851 ont suffit à peupler le continent américain, confirmant son aspect invasif, avec toutes les nuisances qui en découlent
moineau domestique2
Présentation - morphologie
Le Moineau domestique mesure 15 cm pour une envergure de 25 cm et un poids de 30 g.

Le mâle a le dos brun strié de noir, les scapulaires sont châtain, les ailes sont brunâtres avec des barres alaires blanches, le croupion est gris, la queue est gris-brun foncé, les parties inférieures sont plus claires, avec la poitrine et l'abdomen gris uni. En période nuptiale, le mâle a une bavette noire, autrement il n'a pas de bavette noire, et son plumage est plus terne.

La tête est foncée, avec la calotte grise, bordée de châtain s'étendant vers le bas de l'arrière du cou, les joues et les côtés du cou sont blancs, une bande noire traverse les yeux et rejoint la bavette noire, le bec est conique,  gris-noir, les yeux sont foncés, les pattes et les doigts sont brun clair.

La femelle n'a pas les couleurs châtain et noires du mâle, la calotte est brun-grisâtre, avec une bande sourcilière gris-chamoisé. Les parties supérieures et les ailes sont plus grises que chez le mâle, l'abdomen est blanchâtre, le bec et les pattes sont brun clair.

Le juvénile mâle est semblable à la femelle, mais sa calotte est plus foncée, avec une légère bavette  grisâtre.

Il a un vol rapide et bondissant, alternant de rapides battements avec de courtes plongées, les ailes sont collées au corps.
Présence sur le territoire français
Le Moineau domestique est présent sur la totalité du territoire français où il niche, c'est un oiseau sédentaire.
Moeurs et habitudes
Le Moineau domestique vit à proximité des humains, des habitations et des bâtiments, fermes,  zones résidentielles et urbaines, jardins, parcs.
Il ne migre pas, il dépend étroitement de la présence de l'homme.

Il se nourrit principalement sur le sol,  dans les arbres et les broussailles, dans les champs et dans les cultures et les jardins, où il se livre à de véritables pillages. Il capture également des insectes en vol.

Le Moineau domestique est rarement rencontré seul, très grégaire tout au long de l'année, formant de grands groupes en automne et en hiver. Il niche en colonies de 6 à 20 couples sous un même toit de tuiles ou dans des creux et des trous. Dans les bâtiments agricoles, il s'installe en colonies, occupant tous les interstices des charpentes pour placer leurs nids.

Ils dorment dans des dortoirs communs, et  se rassemblent bruyamment parfois par plusieurs centaines d'oiseaux.
Très bagarreurs, les Moineaux accompagnent leurs affrontement par des cris bruyants. Leur présence en nombre, les attaques à l'encontre des autres petits oiseaux ont pour conséquence le départ des autres espèces, les hirondelles fuient ces hordes piallantes, les chardonnerets et les hirondelles prennent des distances devant leurs pillages, s'éloignant de l'homme, leur protecteur.

Très invasifs, ils s'introduisent un peu partout dans les bâtiments agricoles, salissant tout sur leur passage par leurs excréments.

Omnivore et opportuniste, il se nourrit pour l'essentiel de graines qu'il pille sur les récoltes ou vole dans les silos agricoles, d'insectes, larves et vers, mais aussi de bourgeons de fruits, de graines semées qu'ils déterrent en picorant les germes lors de la levée des graines.

Très prolifiques, leur reproduction démarre en mai. Les oiseaux les plus anciens occupent le même nid que l'année précédente, et les plus jeunes en construisent un nouveau.
Le Moineau domestique protège son nid et tout ce l'entoure avec force, menaçant et attaquant toutes les différentes espèces d'oiseaux environnantes. Véritable destructeur, il met en fuite les espèces déjà présente,  pillant au besoin leur nid, attaquant les oisillons.

Au mois de mars, le Moineau domestique construit son nid. Il le place dans les endroits les plus variés, à  hauteur respectable, dans une cavité, sur une poutre, sous les tuiles, etc... Celui-ci a la forme d'un amas de paille, de foin, de laine, etc.
Il occupe fréquemment les nids d'hirondelle après les avoir expulsées, pillé les oeufs et les petits.

Cet aspect pillard, sa faculté à nicher n'importe où, auxquels s'ajoute une prolificité exceptionnelle, conduisent cette espèce à nicher avec succès quatre fois de suite.
Reproduction - croissance
La femelle pond de 4 à 8 oeufs.
L'incubation dure de 13 à 14 jours.
Les jeunes éclos sont nourris d'abord de larves et d'insectes, puis, par la suite, en partie avec des graines ramollies dans le jabot.
Vers 17 jours, les petits sont déjà capables de quitter le nid, laissant la place à la mère pour une nouvelle couvée.

Longévité : 13 ans
Haut de page Page précédente