Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Oie rieuse
 oie rieuse
(Anser albifrons)
Espèce gibier
index Page précédente

L'Oie rieuse est un migrateur, qui fait partie du groupe des Oies grises au même titre que l'Oie cendrée, l'Oie des moissons ou l'Oie à bec court.
L'aire de nidification de l'Oie rieuse se situe au nord-est de la Russie, en Sibérie, au nord de l'Amérique du Nord et au Groenland.
Son aire d'hivernage est proche des côtes d'Europe Occidentale et Méridionale, du Proche-Orient, de la mer Caspienne,  en Amérique, elle se situe en Californie et au Texas, à proximité du golfe du Mexique.
Présentation - morphologie
L'Oie rieuse mesure de 65 à 78 cm pour une envergure de 130 à 165 cm et un poids de 1400 à 3300 g.

L'Oie rieuse se reconnaît à son front blanc et aux grosses barres noires sur le dessous du corps.
Son bec est rose, jaune ou orange selon la sous-espèce, son cou est long, ses pattes palmées sont orange. L'ensemble de son plumage est  gris-brun , il  tranche avec sa poitrine plus claire et son ventre blanc uni.

Comme toutes les Oies sauvages, l'Oie rieuse vol franchit sans problème lors de ses migrations, mers et montagnes.
Cou tendu, rangées en formation régulière, très souvent en forme de V,  se relayant entre elles pour affronter les vents à la pointe de la formation, elle savent parfaitement utiliser les courants  porteurs pour traverser à grande hauteur de vastes étendues.
Présence sur le territoire français
Lorsque les hivers sont rigoureux, on rencontre un nombre plus important d'Oies rieuses dans la moitié nord de la France. Pour les régions plus au sud, sa présence est beaucoup plus aléatoire, lors des migrations.
Moeurs et habitudes
Ses flux migratoires peuvent être très importants, on a compté jusqu'à 250 000 Oies rieuses hivernantes le long des côtes de la Baltique et de la mer du Nord.

Méfiante, farouche pendant la  période nuptiale, l'Oie rieuse devient sociable après la nidification.
Les familles restent généralement unies à l'intérieur des rassemblements d'Oies hivernantes, parfois regroupées avec des Oies des moissons.

C'est un herbivore exclusif, elle se nourrit en eau peu profonde  de pousses et de plantes herbacées, où dans les pâturages et les prairies humides, son alimentation est alors constituée de graminées et d'autres plantes herbacées sauvages des terrains salés côtiers.

Les couples d'Oies rieuses sont stables et durables, ils nichent isolément.
Le nid est assez rudimentaire, c'est un simple creux garni de quelques débris végétaux.
Reproduction - croissance
Vers la fin du mois de mai ou au début de juin, la femelle pond de 5 à 6 oeufs.
L'incubation dure de 27 à 28 jours.
Les oisons sont nidifuges comme ceux des autres ansériformes et prennent leur envol entre le quarantième et le quarante-troisième jour.

Longévité : 18 ans
Haut de page Page précédente