Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Outarde canepetiere
 outarde canepetiere
(Tetrax tetrax)
Espèce protégée
index Page précédente

En déclin depuis le 19 ème siècle, après avoir occupé une large partie sud-ouest paléarctique l'Outarde canepetière n'est plus présente que sur deux zones :
L'une à l'ouest, centrée sur la péninsule Ibérique, atteignant le Maroc, la France, la Sardaigne et l'Italie. 
L'autre à l'est,  principalement en Russie et Kazakhstan.
Présentation - morphologie
L'Outarde canepetière mesure de 40 à 45 cm pour une envergure de 105 à 115 cm et un poids pour le mâle, de 750 à 1000 g, et pour la femelle de 650 à 900g.

De taille moyenne, extrêmement craintive, habile à se dissimuler, l'Outarde canepetière est difficile à observer.
Les parties supérieures du corps sont brun-marron à beige, contrastant avec le blanc pur du ventre, de la poitrine et des rémiges aux extrémités noires.
Le dimorphisme sexuel atteint son maximum en période nuptiale, d'avril à juillet.
En cette période, le plumage nuptial le mâle  arbore sur le cou des colliers noirs et blancs qui s'estompent vers le mois d'octobre, rendant les deux sexes plus ressemblants.

Le vol de l'Outarde canepetière est rapide, parfois entrecoupé de brefs planés.
Présence sur le territoire français
En France, deux types de population peuvent être rencontrées, la première est migratrice, se reproduisant dans les grandes plaines céréalières, la seconde est sédentaire occupant le pourtour méditerranéen.
Elle hiverne et niche dans le sud de la France et en Espagne.
Moeurs et habitudes
L'Outarde canepetière habite la steppe semi-aride du pourtour méditerranéen, elle fréquente les terrains dégagés et ouverts, les hautes herbes,  pâtures, cultures de céréales et d'autres herbacées. En hiver et pendant la migration, on peut la rencontrer dans les prairies et grandes étendues plates.

Elle se nourrit essentiellement de végétaux et d'invertébrés, orthoptères, coléoptères, mollusques, en proportions variables en fonction du biotope, de la saison et des individus.
Après la période de reproduction, les Outardes canepetières se regroupent pour former des rassemblements qui généralement ne  se dispersent qu'au printemps suivant.

Il semble que les femelles ne s'accouplent qu'avec les mâles dominants.
Le nid est une simple dépression creusée dans la terre et garnie de quelques herbes.
Reproduction - croissance
Vers  la deuxième quinzaine de mai, la femelle pond 2 à 5 oeufs.
L'incubation dure de  20 à 22 jours, assurée par la femelle seule.
Les petits sont nidifuges, ils ne voleront que vers 1 mois, restant alimentés par la mères jusqu'à leur premier envol.
Haut de page Page précédente