Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Index

L'HERMINE
(Mustela erminea)
ESPÈCE GIBIER
Statut pouvant évoluer d'un département à l'autre par arrêté préfectoral
famille des mustélidés
hermine2


Morphologie

L'hermine est bien souvent confondue avec la belette, elle diffère par sont poids, plus grosse que la belette, elle peut atteindre le poids de 200 grammes,  et le pompon noir qui termine sa queue quelle que soit la saison.
Elle  change de couleur deux fois par an, au printemps, elle mue pour adopter une couleur brune parfois un peu rosé, qu'elle abandonne en octobre pour adopter une couleur légendaire  blanche.
L'hermine est très vivace, très rapide, quasiment insaisissable, elle prend des postures d'observation qui lui sont typiques, dressée sur ses pattes arrières.
Sa patte présente cinq doigts écartés avec griffes suivis d'une pelote plantaire.

Moeurs et habitudes:


Animal féroce, sanguinaire, l'hermine est un carnassier redoutable elle s'attaque non seulement aux petits rongeurs, mais à des lapereaux, levrauts, aussi à des lapins de garenne adultes qu'elle saigne alors que l'animal peut prendre la fuite avec l'hermine accrochée à sa carotide. Elle mange également des oiseaux, faisans, perdrix, grimpant aux arbres elle parvient à saisir toutes sortes d'oiseaux.
Chasseur intrépide, avec une vivacité inégalée, elle n'hésite pas à poursuivre ses proies jusque dans leurs derniers retranchements.
Elle chasse très souvent de jour, vraisemblablement dans la première partie de la journée, très souvent en suivant les traces de ses proies.
Elle se rencontre dans tous les milieux, friches, forêts, plaines  sans distinction de préférence.
Sa discrétion et sa vivacité en font un animal très peu connu dont la présence est trop souvent ignorée.

Reproduction:

L'accouplement a lieu en février -mars, les petits naissent en mai-juin, il semblerait que ces dates varient en fonction de l'implantation géographique de cette espèce.
La femelle met bas de 4 à 8 petits dans un arbre creux, un interstice de talus ou de rocher, parfois dans un terrier de taupe.

Régulation:
hermine1

L'hermine pas sa combativité, par sa petite taille, sa souplesse et sa rapidité, souffre très peu des prédateur  tant elle est insaissable, elle est à même d'échapper à n'importe quel poursuivant.
Sa seule régulation possible est la chasse dans la nature. Ses prises se font assez rares par rapport aux autres espèces. Ce résultat porte à croire  que sa population est faible. Il faut toutefois considérer que dans les régions où sa population est restée importante, elle a une large part de responsabilité dans la disparition de beaucoup  d'espèce gibier.