Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

index

Le chien viverrin
(Nyctereutes procyonoides)
ESPÈCE NUISIBLE
Espèce invasive
Page précédente
viverrin2

Cet animal est apparu sur le territoire français suite aux migrations venues des pays de l'ex Union Soviétique, pays dont il n'est pas indigène.
Originaire d'extrême orient il fut importé en Union Soviétique pour la fourrure au début du XXème siècle pour en augmenter la production nationale.
L'espèce a envahi progressivement le centre et l'ouest de l'Europe dont l'Allemagne, la Belgique et maintenant la France, notamment dans le Cher où il est apparu en 1979.

Une fois de plus l'homme a joué aux apprentis sorciers, une nouvelle espèce vient perturber la nature et l'environnement au détriment de nos espèces  indigènes.

Morphologie

Ce canidé a une morphologie trapue, il ressemble au raton laveur, il mesure 70 à 80 cm, pour un poids variant entre 4 et 10 kg.

Moeurs et habitudes
Animal dont le mode de vie s'approche de celui du raton laveur, le chien viverrin est actif la nuit, il vit en solitaire ou en petits groupes, hibernant l'hiver.
chien viverrin1

Le chien viverrin est  un prédateur opportuniste s'alimentant de tout ce qui peut lui tomber sous la dent : petits rongeurs, oiseaux, petits gibiers, charognes, insectes, larves, mais aussi quelques végétaux, des baies et des champignons.
L'été et à l'automne son organisme constitue des réserves pour son hibernation, son poids augmente alors considérablement.
La durée de son hibernation est variable en fonction des températures hivernales.

Reproduction croissance
viverrin3
Le rut a lieu du mois de février au mois d'avril, en fonction de la région et de son climat. La gestation dure environ deux mois, la femelle met bas  6 à 12  petits qui pourront se nourrir seuls à partir de quatre semaines tout en continuant leur allaitement jusqu'à deux mois.
Les petits atteindront leur maturité à l'âge d'un an.

Prédation régulation

Le chien viverrin a pour prédateur en France le renard et les grands rapaces sur les jeunes sujets.
Sa principale régulation est la chasse et le piégeage. Malgré cela sa population continue à progresser de façon inquiétante sur le territoire français et en Europe de l'ouest en général.

Pas d'étude connue sur ses maladies et leurs impacts