Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Accueil

Le chat sauvage
(felis silvestris)

ESPÈCE PROTEGEE à comportement nuisible
chat sauvage
Ne pas confonre avec le chat haret
(chat d'origine domestique, qui a adopté la vie sauvage, échappant  au contrôle de l'homme)

MORPHOLOGIE:

Sa longueur atteint 100 à 115 cm.  en comprenant une queue d'environ 35 cm.
Son poids varie entre 6 et 10 kg., certains mâles peuvent atteindre les 15 kg.
Son pelage très fourni, avec une bourre très épaisse  de couleur gris/fauve parfois à reflets roux, barré de raies noires disposées régulièrement: 4 raies sur le dessus de la tête et deux longitudinales sur le côté de la tête, une bande dorsale des épaules à la queue et des bandes transversales plus ou moins régulières sur les flancs. La gorge est blanchâtre, le dessous du corps est fauve clair.
La plante des pieds et le talon sont noirs, la queue est très fournie, touffue, presque cylindrique  barrée de 7 à 8 anneaux noirâtres, le bout de la queue est noir.

MOEURS ET HABITUDES

Le chat sauvage préfère les région montagneuses, rocheuses ou boisées il fréquente régulièrement les zones de friches pour se retirer dans un  endroit calme. Il fréquent également les zones humides où il aime chasser.
Il peut aussi s'installer dans un ancien terrier de renard ou blaireau ou lapin.
Il chasse la nuit et se repose de jour souvent en hauteur sur un nid ou un lieu inaccessible d'où il peut observer.
Il se nourrit de petits rongeurs, d'oiseaux, mais aussi de levrauts, lapins, faisans, perdreaux, il peut même s'attaquer à des animaux plus importants comme le faon de chevreuil ou le coq de bruyère.

EMPREINTES ET LAISSEES

empreinte chat    


REPRODUCTION

L'accouplement a lieu  au printemps en février et mars, la gestation dure  9 semaines  et la femelle met bas de 4 à six petits qui restent aveugles une dizaine de jours.

RÉGULATION

Le chat sauvage est protégé, donc non régulé par intervention de l'homme, ses populations se maintiennent à un niveau constant avec quelques fluctuations dues à l'évolution des biotopes. L'aptitude de cet animal à déjouer les attaques des autres animaux comme le renard ou le loup lui permettent d'assurer la pérennité de son espèce.

             Page précédente