Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Phalarope à bec mince
(ou à bec étroit)
 phalarope a bec etroit
(Phalaropus lobatus)
Espèce protégée
index Page précédente

La Phalarope à bec étroit est un petit limicole, parfois appelé Phalarope hyperboréen,  bien qu'il soit moins nordique que sa cousine à bec large.

Présentation - morphologie
La Phalarope à bec étroit mesure de 18 à 19 cm pour une envergure de 31 à 34 cm et un poids de 25 à 50 g.
La femelle est plus grande et plus richement colorée que le mâle.

En plumage nuptial, la tête est divisée en deux zones de coloration différentes : le front, les tempes, le sommet de la tête, l'arrière du cou et le haut des joues d'une part, qui sont sont gris-ardoise; le menton, le bas des joues, la partie supérieure de la gorge d'autre part, qui sont blancs.

La gorge et le cou sont entourés d'un manchon de couleur rouille, bordé en bas par une zone gris cendré qui s'étale sur les côtés de la poitrine et sur les flancs, d'autre part.

Le dessous est entièrement blanc jusqu'à la queue .
Le dessus et les scapulaires sont gris foncé et olivâtre, les scapulaires sont bordés de chaque côté par deux bandes roussâtres très claires, la partie centrale du croupion est gris foncé avec des bordures roussâtres, la queue, de forme à peu près carrée, est gris-fauve clair, les ailes sont de la même couleur, avec un miroir visible en vol formé par la teinte blanche à la base des rémiges.
Le bec et les pattes sont gris foncé.

En plumage hivernal, le collier roux disparaît, le sourcil blanc, à peine visible en été, s'allonge et s'élargit, rejoignant le blanc de la gorge, la poitrine et les flancs blanchissent, le dos et les scapulaires s'éclaircissent, les plumes sont bordées de blanc roussâtre et les pattes deviennent verdâtres.

Les juvéniles sont semblables aux adultes en hiver mais conservent la couleur grise sur la poitrine et sur les flancs.
Présence sur le territoire français
La Phalarope à bec étroit apparaît en France que lors de ses migrations, et de façon très aléatoire.
Moeurs et habitudes
En Europe, la Phalarope à bec étroit niche en Islande, dans les îles écossaises, les chaînes scandinaves et la toundra nordique.
En automne, elle entreprend un long trajet pour migrer en mer d'Oman, au large de l'Arabie,  c'est une espèce très occasionnelle et très rare à observer le long des côtes de l'Atlantique en dehors de la période de reproduction.
Elle niche en groupes épars dans les zones humides, les  îles des rivières et les plages aux bords des lacs.

Elle quête sa nourriture à la surface de l'eau, où, en nageant sur l'eau libre des marais ou des étangs, elle se saisit des insectes aquatiques de  leurs larves, du zooplancton qu'elle fait monter à la surface en tournant rapidement sur elle-même pour créer un tourbillon.
 
Les Phalarope à bec étroit nichent en groupe, il arrive que la femelle ponde une seconde fois, avec un autre partenaire.
Le nid est  très sommaire, fait d'herbe sèches, il est placé dans une touffe dans un marais, une tourbière ou une mare.
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement 4 oeufs verts tachés de brun.
L'incubation est assurée par le mâle seul, elle dure de 18 à 20 jours, ensuite le mâle assume l'éducation et la nourriture des petits, alors que la femelle entreprend parfois une seconde nichée avec un autre mâle.
Haut de page Page précédente