Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Phragmite des joncs
 phragmite des joncs
(Acrocephalus schoenobaenus)
Espèce protégée
index Page précédente

Présentation - morphologie
Le Phragmite des joncs mesure 13 cm pour une envergure de 19 cm et un poids de 10 à 13 g.

L'adulte a une calotte striée de noir et un sourcil blanc bien visible, sa gorge claire tranche avec ses joues sombres et l'ouverture de son bec rouge, le dessus est brun-olive, sa couleur se dégrade jusqu'au croupion qui est  brun, le dessous est blanc et les flancs sont roux.

Les deux sexes sont semblables.

Les jeunes sont plus jaunes en dessous avec des taches brunes en travers de la poitrine, ils peuvent être confondus avec la plupart des Fauvettes aquatiques, avec le Phragmite aquatique et la Lusciniole à moustaches.
Présence sur le territoire français
Le Phragmite des joncs est un migrateur nicheur sur le territoire français à l'exception du sud méditerranéen.
Moeurs et habitudes
Le Phragmite des joncs fréquente la végétation touffue des zones humides, les grands joncs, les saulaies des bords de cours d'eau, les buissons marécageux, les fossés et les canaux avec des herbes ou des roseaux.

L'adulte se remarque surtout chantant depuis un perchoir dès qu'un intrus pénètre son territoire. Très remuant et peu craintif, on le voit souvent à découvert,  lançant souvent son chant crissant depuis la cime d'un buisson des marais ou accroché à la tige d'un roseau.

Le Phragmite des joncs se nourrit essentiellement d'insectes, de moucherons, moustiques, araignées et  chenilles. 

Son nid est un amas de végétaux difforme, légèrement creux, tapissé d'herbes et de feuilles, construit dans la végétation basse et dense, mais parfois en hauteur.
L'espèce donne fréquemment deux pontes par an.
Reproduction - croissance
La femelle pond 5 ou 6 oeufs verdâtres et tachetés entre avril et mai, puis en juillet pour la seconde ponte.
L'incubation dure de 13 à 15 jours, assurée par la femelle seule.

Après l'éclosion, les deux parents assurent la nourriture des petits, qui quittent le nid  2 semaines plus tard, il faudra encore deux semaines supplémentaires pour qu'ils prennent leur premier envol.
Ils resteront ensuite dans l'environnement des parents pour les suivre dans leur migration.

Longévité : 7 ans
Evolution de l'espèce :

Le Phragmite des joncs, qui possède des populations plus importante que le Phragmite des marais est lui aussi en forte régression, avec pour cause principale la disparition de son habitat, notamment les zones de nidification, par suite de la mise en culture ou de l'invasion par les buissons et les arbustes.

Haut de page Page précédente