Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Pic tridactyle
 pic tridactyle 2
(Picoides tridactylus)
Espèce protégée
index Page précédente

Le Pic tridactyle appartient à la faune sibéro-canadienne, avec une large représentation dans les zones septentrionales du domaine holarctique.

Présentation - morphologie
Le Pic tridactyle mesure de 21 à 22 cm pour une envergure de 32-35 cm et un poids de 60 à 75 g.

A la différence de tous les autres pics bigarrés européens, et de la femelle du Pic épeichette, le Pic tridactyle n'a absolument pas de rouge.
Le mâle se distingue de la femelle par sa calotte jaune.
Ses sourcils, ses joues et ses moustaches sont noirs, sa gorge et sa nuque sont blanches, le haut du dos est noir taché de blanc, ses ailes sont noires maculées de blanc, son dessous est blanc sale tacheté de noir.

La langue des pics est effilée, très longue, visqueuse et pourvue de nombreux corpuscules de tact, projetée loin en avant, elle permet au pic de saisir au fond d'un interstice ou sous l'écorce des bois les insectes pour les ramener dans son bec.
Les tarses sont courts et les doigts pourvus d'ongles solides et recourbés pour lui permettre de s'accrocher aux aspérités du bois lorsqu'il grimpe verticalement le long des troncs d'arbres, en prenant appui avec les plumes de sa queue, qui sont très rigides,  sur le tronc pour empêcher son basculement en arrière.
Présence sur le territoire français
Le Pic tridactyle est une espèce montagnarde, sédentaire, rare,  qui se rencontre en France dans les Alpes française, où il est enregistré comme nidificateur dans la région de Chamonix et en Maurienne. Sa présence aléatoire a été observée à des altitudes un peu plus basses, notamment dans le Jura,.
Il  faut considérer cette région comme la limite occidentale des son aire de répartition. 
Moeurs et habitudes
Ce pic bigarré se rencontre dans les montagnes de l'ouest et du centre de l'Europe, ainsi qu'une vaste zone de l'extrême nord-est de l'Europe.
Son habitat favori est constitué par les peuplements de conifères, de feuillus et mixtes, avec pour critère principal, la présence d'arbres morts restés sur pied.

Le Pic tridactyle  est peu farouche, il reste la plupart du temps silencieux,

Comme les autres pics, il consomme des insectes xylophages, des araignées et aussi des fourmis.
Lors de la quête de nourriture  sur les troncs, le mâle prospecte la partie haute et la femelle la partie basse des arbres.

Le Pic tridactyle creuse son nid à une hauteur  variant entre 1 et 15 m, dans un résineux généralement mort.
Reproduction - croissance
La femelle  pond 3 à 5 oeufs en mai-juin.
L'incubation dure de 11 à 14 jours, assurée par les deux parents, les jeunes quittent le nid au bout de 22 à 25 jours, accompagnant leurs parents pendant plus d'un mois après l'envol.
Haut de page Page précédente