Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Pie grièche écorcheur
 piegriecheecorcheur
(Lanius collurio)
Espèce protégée
index Page précédente

Présentation - morphologie
La Pie-grièche écorcheur mesure de17 à 18 cm pour une envergure de 24 à 27 cm et un poids de 22 à 47 g.

Elle possède une  tête et un cou gris clair, un dessous du corps blanc rosé, le dos est rouge brunâtre, avec un large bandeau noir traverse le front, au niveau des yeux.
La  queue assez longue, elle l'agite souvent.
La femelle est brun-roux au dessus,  blanc sale au dessous, avec des ondes plus sombres sur la poitrine et sur les flancs.

Les jeunes ressemblent aux femelles, avec en plus des ondes sur le dos.

piegriecheecorcheur2
Présence sur le territoire français
La Pie-grièche écorcheur est un migrateur, présent en France lors de ses migrations, excepté en Bretagne et dans les régions proches du littoral de la Manche où elle est très rare.
Moeurs et habitudes
Son habitat s'étend sur une grande partie de l'Europe, depuis le nord de la péninsule ibérique jusqu'au centre de la Scandinavie et sur une bonne partie de l'Asie.
Ses lieux d'hivernage sont très étendus, les oiseaux européens migrent vers l'Afrique Tropicale et l'Afrique du Sud, tandis que les oiseaux asiatiques prennent leurs quartiers en Inde et en Extrême-Orient.

La Pie-grièche écorcheur fréquente les régions ouvertes et sèches à végétation buissonneuse, les landes plantées d'arbustes épineux, elle niche à l'orée des bois et forêts, dans les parcs, les jardins, les boqueteaux, les clairières, les buissons de campagne.

La Pie-grièche écorcheur est un  migrateur,  qui ne passe que quatre à cinq mois sur ses aires de nidification, il ne revient dans nos contrées qu'au mois de mai, pour repartir dès le mois d'août, septembre.

Cet oiseau a l'habitude caractéristique d'empaler ses proies sur des longues épines des prunelliers ou de l'aubépine.
Son régime est constitué de coléoptères et d'autres insectes, mais des lézards et de petits oisillons, en pillant les nids.
Elle peut poursuivre les insectes pour les saisir au vol,  la plupart du temps, elle repère ses proies depuis un perchoir, du haut duquel elle pique pour s'en emparer, ensuite elle revient se percher, avalant les petits insectes,  empalant les plus grosses prises sur une épine ou un fil barbelé pour les décortiquer, ou pour les conserver ainsi pour plus tard.

Son nid est habituellement construit près du sol, entre un et trois mètres de hauteur, souvent dans des buissons épineux.
C'est une construction plutôt massive faite de racines, d'herbes sèches, parfois de brins de mousse, avec l'intérieur garni de racines, d'herbes plus fines, rarement de plumes et de poils.
Les deux partenaires participent à son édification.
L'espèce élève parfois deux couvées par an.
Reproduction - croissance
La femelle pond de 4 à six oeufs gris-vert / brunâtre.
L'incubation dure de 14 à 16 jours,
Les jeunes éclosent sans être couverts de duvet, ils ont une peau couleur presque orange,  l'intérieur du bec est jaune foncé, avec un bord plus clair.
Les parents nourrissent les petits tant qu'ils sont au nid et ensuite encore pendant trois semaines, alors qu'ils vivent et volent aux abords du nid.

L'espèce est fréquemment parasitée par le coucou gris.

Longévité 7 ans.
Haut de page Page précédente