Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Pluvier argenté
 pluvier argenté
(Pluvialis squatarola)
Espèce  gibier
index Page précédente

Présentation - morphologie
Le Pluvier argenté mesure de 27 à 30 cm pour une envergure de 56 à 63 cm et un poids de 170 à 240 g.

C'est le plus grand des pluviers, son corps puissant, son attitude ramassée, sa grosse tête et son bec fort le différencient des autres pluviers qui sont plus petits.

Les plumes noires des aisselles, visibles uniquement en vol, permettent d'identifier le Pluvier argenté en dehors de la période nuptiale.
Le mâle adulte en plumage nuptial est noir en dessous, l'arrière et les ailes sont tachetés de blanc et noir, une bande blanche s'étend en travers du front, sur la calotte, la nuque, et descend sur les côtés de la poitrine.
La face, le jabot, l'abdomen et les flancs sont noirs, les pattes sont noirâtres.

La femelle présente les mêmes parties noires que le mâle, mais tachetées de blanc.

Hors période nuptiale, les Pluviers argentés sont mouchetés noirâtre-brun en dessous, avec de petites stries brun doré et blanchâtres, la face est blanchâtre, avec une légère rayure visible sur l'oeil, le dessous est clair, grisâtre-brun, avec quelques rayures grisâtres, le bec est noir et les pattes noirâtres.
Présence sur le territoire français
Le Pluvier argenté ne se reproduit pas en France, on le rencontre lors de ses migrations hivernales principalement sur le littoral atlantique, de la Manche et de la mer du nord, quelquefois sur le littoral méditerranéen lors de grands froids et sporadiquement dans l'intérieur du pays.
Moeurs et habitudes
Le Pluvier argenté est un grand migrateur qui niche sur la basse toundra, il se se reproduit dans la toundra arctique, depuis le nord de la Russie Centrale, jusqu'au nord de la Sibérie et en Alaska. Il hiverne dans le monde entier sur les côtes, les vasières et les lagunes, il voyage depuis ses lieux de reproduction de l'Arctique, jusqu'aux aux côtes méridionales d'Australie et d'Afrique du Sud.

Le Pluvier argenté se nourrit en glanant de la nourriture soit sur le sol, généralement sur les rivages sablonneux et humides, soit sous la surface pour chercher des invertébrés.
Bien qu'habituellement peu vigilants, en hiver, après la période de reproduction, ils défendent de manière agressive leurs aires de nourrissage.

Il consomme généralement des insectes, mais aussi des vers de terre, de vers aquatiques, de mollusques et d'autres petits invertébrés. Les jeunes se nourrissent comme les adultes.

Le nid est construit au bord d'une falaise afin d'avoir une vue circulaire sur les alentours, il est préparé par la femelle qui gratte le sol pour creuser une dépression dans la mousse.
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement 4 oeufs, ovales, à coquille robuste, de couleur rose, vert ou brun, tachés de noir-brun à noir, et gris-violet.
Les adultes se partagent l'incubation, toutefois, le mâle prend une plus grande part à l'élevage que la femelle.

Longévité : 14 ans

Menaces : Les jeunes peuvent être la proie des rapaces nocturnes, des faucons pèlerins et des busards.
Haut de page Page précédente