Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Rougequeue noir
 rougequeuenoir
(Phoenicurus ochruros)
Espèce protégée
index Page précédente

Présentation - morphologie
Le Rougequeue noir mesure environ 14 cm pour une envergure de 23 à 26 cm et un poids de 14 à 20 g.

Le mâle a le plumage grisâtre foncé ou noirâtre, le croupion, le bas-ventre et la queue sont rouge orangé à brique, très net en vol ou quand la queue est déployée, on peut parfois voir une zone de plumes blanchâtres sur l'aile.
Les parties inférieures sont noires ou noir grisâtre, la poitrine est plus foncée que l'abdomen, la calotte et la nuque sont noir grisâtre, le front et la face sont noirs.
Le bec est pointu, les yeux, les pattes et les doigts sont noirs.

La femelle est plus terne, avec un plumage uniforme gris-brun cendré, la poitrine grisâtre est légèrement striée de foncé.

Le juvénile est légèrement tacheté, il a un plumage plus brun que celui de la femelle.
La 1ère année, le jeune est très semblable à la femelle, à un an il n'a pas de blanc sur les ailes, et ressemble à la femelle jusqu'au second automne.
Présence sur le territoire français
Le Rougequeue noir set présent sur la totalité du territoire français, où il niche.
Moeurs et habitudes
Le Rougequeue noir se reproduit dans le sud et le centre de l'Europe, et de façon très localisée en Grande-Bretagne. Il est résident dans la majeure partie de son habitat, mais les populations nordiques hivernent au sud de l'Europe et en Afrique du Nord.
Originaire des zones de montagne où la roche et les éboulis lui procurent des endroits de nidification favorables, le Rougequeue noir a étendu son aire de nidification en adoptant des milieux qui lui rappellent ceux d'origine.
Le Rougequeue noir vit dans les collines rocheuses ou les zones montagneuses, les villes et les villages, on peut le trouver jusqu'à 2500 mètres d'altitude, il s'est adapté à la vie dans les centres industriels et urbains, et peut nidifier dans les gares, les usines, les immeubles, les carrières et les falaises.

On le remarque souvent perché au sommet d'un toit, lançant son chant comme un défi en gonflant les plumes de la poitrine, basculant la tête en arrière dans la phase finale de sa strophe, plus loin, un congénère lui répondant aussitôt.
Le rouge-queue noir chante depuis un haut perchoir, au-dessus du bruit de la ville et tôt le matin. Il est souvent perché à des endroits exposés, debout bien droit et agitant sa queue de façon saccadée.

Il court et sautille sur le sol, cherchant les insectes au sol, mais peut attraper des insectes volants, il peut rester debout sans bouger pendant plusieurs minutes, perché sur un toit ou un autre lieu, tout en chantant.

Pendant la période nuptiale, le Rougequeue noir chante continuellement, et particulièrement quand le printemps s'annonce. Il est monogame la plupart du temps,  mais quelques mâles peuvent avoir deux femelles.

Le Rougequeue noir se nourrit principalement d'insectes et de leurs larves, sur les plages, il consomme une forte quantité de minuscules crustacés. A la fin de l'été et en automne, il se nourrit aussi de fruits et de baies.

Le nid du Rougequeue noir est souvent situé dans des trous, des cavités, des crevasses, et en tout endroit lui permettant d'accueillir son nid.
La femelle construit le nid sommairement avec les matériaux locaux : des herbes sèches et des feuilles  pour les zones urbaines, et avec de la mousse dans les rochers et les falaises, l'intérieur est tapissé de poils et de plumes.

Cette espèce produit deux couvées par saison, parfois trois, au même endroit chaque année, mais en construisant un nouveau nid.
Reproduction - croissance
La femelle pond 4 à 6 oeufs brillants et blancs.
L'incubation dure environ 13 jours, assurée par la femelle seule.
Les poussins naissent couverts de duvet gris foncé épars sur la tête et le dos, ils sont nidicoles.
Les deux parents les nourrissent avec des insectes et des chenilles.

Ils quittent le nid entre 18 et 20 jours après la naissance, ils restent cachés au sol, avant leur premier vol, qui survient vers l'âge de 32 à 35 jours.

Longévité : 8 ans
Haut de page Page précédente