Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Tarin des aulnes
 tarin des aulnes
(Carduelis spinus)
Espèce protégée
index Page précédente

Présentation - morphologie
Le Tarin des aulnes mesure environ 12 cm pour un poids de 10 à 14 g.

C'est un petit oiseau assez ressemblant au chardonneret au plumage vert-jaune vif, la calotte et le menton sont noirs, la barre alaire, le sourcil, le croupion et les côtés de la queue sont jaunes.
Le ventre est plus clair, il peut être discrètement strié de noir sur fond blanc, ce qui augmente le contraste et met en valeur la couleur jaune.
La femelle est brun-gris entièrement striée dessous et dessus, le dessus de la tête est jaune, la poitrine, le ventre et les sous-caudales sont blancs.
Présence sur le territoire français
Le Tarin des aulnes se rencontre un peu partout en France où il niche, notamment dans les Alpes, les Pyrénées, et le Massif Central.
En octobre la France est traversée par les oiseaux  qui se sont reproduits en Scandinavie, dans les pays Baltes et l'Europe Centrale, migrant vers l'Afrique du Nord.
Moeurs et habitudes
Le Tarin des aulnes habite dans les bois, les forêts ou terrains vagues assez boisés avec une préférence pour les conifères.
On le rencontre fréquemment en hiver près des aulnes et les bouleaux sur lesquels il vient se nourrir, ce qui lui vaut son nom.
Peu craintif, il n'hésite pas  à approcher de très près des habitations.

Il se déplace en groupe variant de quelques individus à quelques dizaines de couples.
Il est souvent accompagné d'autres fringillés comme le chardonneret élégant.
Très agile dans les branches, on le remarque parfois la tête en bas pour attraper quelques graines qui se trouvent à l'extrémité d'une branche.

Le Tarin des aulnes  se nourrit de graines qu'il trouve dans les aulnes, les bouleaux ou les ormes, de graines de chardons et de pissenlits.
Les jeunes sont nourris d'insectes. 

Le nid est généralement bâtit très haut à l'extrémité d'une branche, il est finement construit en forme de coupe  avec de fins rameaux, des herbes sèches, des racines, de la mousse et  du lichens.
L'intérieur est garni de radicelles, de crins, de plumes et de duvet.
Reproduction - croissance
La femelle pond 4 à 6 oeufs de couleur bleu pâle tacheté de roux.
L'incubation dure environ 12 à 14 jours, assurée par la femelle seule.
Après l'éclosion, les deux parents se chargent de l'alimentation des petits pendant période d'environ 14 jours environ.

Longévité : 11 ans
Haut de page Page précédente