Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Tourne pierre à collier
 tournepierreacollier
Photo Alain Fossé
(Arenaria interpres)
Espèce protégée
index Page précédente

Présentation - morphologie
Le Tourne pierre à collier mesure de 21 à 24 cm pour une envergure de 44 à 49 cm et un poids de 80 à 110 g.

tournepierracollier4
photo Alan

C' est un limicole ventru de petite taille de la famille des bécassins, anciennement limnodromes.
Ce petit échassier d'aspect assez trapu a un plumage bigarré, noir, blanc et marron-roux, la tête et le cou sont noir et blanc, le bec est court, noir et un peu retroussé, le dos est noir et marron, en contraste harmonieux avec la poitrine noire et le ventre blanc, les ailes et la queue sont noir, blanc et marron, les pattes, assez courtes, sont rouge orangé.
Présence sur le territoire français
Les Tourne pierre à collier traversent la France en remontant d'Afrique, toutefois une population hiverne en France,  estimée à 6 000 oiseaux.  On le rencontre principalement sur le littoral atlantique et de la manche, ainsi que dans la région camarguaise et en Corse.
Moeurs et habitudes
Le Tourne pierre à collier est un grand migrateur, sa migration peut le porter jusqu'en Afrique Tropicale, les premiers flux apparaissent dès la fin du mois de juillet.

A  la fin du printemps et en été, il rejoint la toundra côtière qui présente la végétation et les ressources alimentaires adéquates pour la reproduction.
 Après cette migration, pour son site d'hivernage, il affectionne plutôt les rivages rocheux le long des côtes et des estuaires. Toutefois, on  le retrouve parfois à l'intérieur des terres, au bord des lacs et des rivières d'eau douce.

tournepierreacollier3
Photo Alan

C'est un individu très sociable, qui vit en petits groupes assez stables, il peut être observé en grand nombre sur les côtes européennes à la fin de l'été.

tournepierreecollier2
Photo Alan

Au cours de ses activités, le Tourne pierre a une attitude caractéristique, il marche, il court, il soulève et retourne des pierres et des morceaux d'algues pour  chercher ses proies, ce qui lui valu son nom.

Son  régime est adapté à son habitat et peut varier considérablement selon les saisons.
Bien que qualifié d'omnivore, la majorité de son alimentation est constituée de mollusques, de crustacés et vers marins qu'il capture en effectuant des carottages dans le sol sablonneux ou qu'il trouve en soulevant les pierres. Dans la toundra et à l'intérieur des terres, il peut également se nourrir de graines, d'insectes et de leurs

Les Tourne pierre à collier arrivent à la fin de mai ou au début de juin sur les sites de reproduction dans les terres arctiques.
Fidèles à leur territoire, ils occupent en général un endroit déjà occupé les années précédentes.
Le nid, construit par la femelle sur un îlot rocheux ou dans l'herbe de la toundra, est un simple creux gratté et garni de débris végétaux. .
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement 4 oeufs.
L'incubation dure en moyenne de 22 à 24 jours.
Les poussins sont nidifuges et prennent leur envol vers le vingtième jour.

Longévité : 20 ans
Haut de page Page précédente