Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Tourterelle des bois
 tourterelle des bois
(Streptopelia turtur)
Espèce gibier
index Page précédente

Présentation - morphologie
La Tourterelle  des bois mesure de 26 à 28 cm pour une envergure de 47 à 53 cm et un poids de 150 à 225 g.

Les deux sexes sont identiques.
La tête et la calotte sont gris-bleu, les plumes de l'arrière du capuchon et de la nuque présentent souvent de vagues bordures brunes, les cotés du cou portent des raies blanches et noires réparties sur 3 ou 4 rangées, les scapulaires, le manteau et les couvertures alaires affichent une teinte marron-roux mais avec le centre des plumes noir, ce que donne à ces parties un aspect fortement écailleux.
La  queue est longue, arrondie, noire, bordée de blanc, hormis les rectrices centrales. Les rémiges sont gris-bleu, particulièrement visibles en vol, le cou et la poitrine sont gris rosâtre, le ventre et le reste des parties inférieures sont blanchâtres, plus clairs que ceux de la Tourterelle turque.
L'oeil est  jaune et entouré d'un anneau rouge, le bec est sombre, les pattes sont rosâtres.

Les juvéniles sont plus ternes et bruns, le gris de la tête et du cou, le violacé de la poitrine sont remplacés par du brun mat. Le centre noir des plumes est moins net, tous ses caractères rendent l'aspect écailleux moins évident. Le cercle orbital est rosé et non rouge.
Présence sur le territoire français
La Tourterelle des bois se rencontre sur la totalité du territoire français où elle niche généralement à des altitudes inférieures à 900m, sauf dans le Massif central et dans les Alpes de  haute Provence, où elle niche jusqu'à 1500 m.

tourterelle desbois2
Moeurs et habitudes
La Tourterelle des bois est un grand migrateur, elle présente dans toute l'Europe, des Canaries jusqu' l'Oural, on la trouve également dans l'ouest de l'Afrique du Nord, Maroc, Algérie, Tunisie, et en Asie Mineure.
En Asie , son aire se poursuit au delà de la Mer Caspienne, en Iran, en Afghanistan, jusqu'en Mongolie.
Les populations d'Europe migrent en automne, elles prennent leurs quartiers d'hiver dans une large bande allant  de la Mauritanie jusqu'en Éthiopie.
Toutefois elle est totalement absente en Scandinavie.

De la fin avril jusqu'à la migration de Septembre, la Tourterelle est plutôt un oiseau des paysages ouverts parsemés d'arbres, de buissons, de haies et de bosquets, elle préfère les espaces ensoleillés .
On la rencontre souvent dans les fourrés bordant les terres cultivées, où elle trouve l'essentiel de sa nourriture.
La Tourterelle des bois se rencontre rarement sur les bâtiments des villes, elle préfère rester à l'abri d'une végétation de taille moyenne, toutefois elle se rapproche  des exploitations agricoles en raison des céréales qu'elle peut y trouver.

La Tourterelle des bois est farouche et difficile à voir, elle se cache dans les feuillages, toutefois, on peut l'apercevoir au loin sur les fils téléphoniques ou en train de se nourrir à terre.

tourterelledesbois3

La base de sa nourriture est composée de graines qu'elle cueille dans les champs cultivés et dans les friches.
Toutefois, elle préfère cueillir les graines mûrissant sur les plantes plutôt que de les picorer à terre, auxquelles elle rajoute des insectes et de petits mollusques pour environ 5% de son régime alimentaire.

Son nid, installé à environ 2 à 3 mètres du sol dans un arbuste ou un petit arbre, est  une fragile plate forme de brindilles. Il est parfois tapissé de radicelles et de petites tiges, éventuellement de quelques poils.
Reproduction - croissance
La femelle pond généralement deux oeufs.
L'incubation dure entre 13 et 16 jours, assurée principalement par la femelle, remplacée par le mâle lors de ses absences.
Les poussins sont d'abord nourris par régurgitation d'une substance nutritive sécrétée par les glandes caséeuses, puis progressivement de graines diverses.
Les petits quittent le nid vers l'âge de 3 semaines.
 
Longévité : 13 ans

La population de Tourterelles de bois est en diminution consécutivement à l'accroissance des populations de rapaces, de nuisibles, notamment d'oiseaux pilleurs de nid comme la pie, le geai, ou la corneille.
Haut de page Page précédente