logotronsanges



PRESByTERE

de

TRONSANGES

CONSTRUCTION DU PRESBYTERE
  • Le 6  août 1843, le Cosneil municipal de Tronsanges décida la construction du presbytère. Il fallut tout d'abord trouver un terrain pour la construire, un premier terrain fut envisagé sur une parcelle appartenant à Monsieur Petit, pour un montant d'achat de 1000 francs.
  • Le 14 mai 1948, Monsieur De La Malle cède à la commune un terrain de 17 ares , appelé l'Ouche Noirelle, situé à quelques mètres de l'église.
  • Le 5 mai 1851,  proposition par Pierre Veillat,  d'une autre parcelle de 18 ares, pour un montant de 350 francs,
  • Le 15 juillet 1851, le Conseil donne sa préférence pour la construction du presbytère sur cette dernière parcelle.
  • Le 31 aout 1851, le Conseil donne son accord sur une étude laissant apparaître un coût de 7694 francs pour la construction du presbytère, dont 5300 francs seront pris en charge par les fonds communaux.
  • Le 5 mai 1853, les travaux furent mis en adjudication
  • Le 10 mai 1853, le ministre du Culte  accorde une subvention de 1800 francs.
  • Le 12 février 1854, Le commune bénéficie d'une autorisation ministérielle pour lever un impôt à concurrence globale de 1876 francs, réparti sur 5 ans.
  • Le 20 mai 1856, la consttruction du presbytère est terminée.
  • Le 23 novembre 1856, achat de mobilier scolaire pour un montant de 100 francs, financés par l a commune qui adresse à la Préfecture  une demande d'aide de l'Etat pour cette fourniture.
  • Le 19 août 1909, le Conseil municipal décide la vente de l'ancien presbytère pour un montant de 5000 francs, décision ajournée le 22 septembre 1909.
  • Le 30 Aout 1912, le Conseil qui envisage la création d'un bureau  de poste à Tronsanges,
  • Le 18 décembre 1912, le conseil revient sur la décision de vente du presbytère, préférant le metrtre en location. Celui-ci se trouvant à environ 100 mètres de la halte, sa location est proposée à l'administration des postes pour un prix modéré.
  • Le 12 mai 1913, le ministre du commerce, de l'industrie, et des postes et télégraphes informe la commune de Tronsanges de la création d'un poste de facteur-receveur à Tronsanges. Le conseil décide la mise à disposition de l'Administration des postes et télégraphe de l'ancien presbytère.





Page en cours de rédaction