Au pays de Papy sauvage
Le site des pratiquants de la nature

Chevêche d'Athéna
 cheveche d athena
(Athena noctua)
Espèce protégée
Haut de page Page précédente

La chevêche d'Athena vit en Europe, en Asie jusqu'en Corée, et en Afrique du Nord. Elle est résidente dans les zones tempérées et chaudes, elle a le statut de nicheur sédentaire.
Présentation - morphologie
Elle mesure de 21 à 23 cm, pour une envergure de  50 à 55 cm et un poids qui varie, pour la femelle entre 150 et 200 g, et pour le mâle entre 140 et180 g.
Les deux sexes sont semblables, avec la femelle légèrement plus grande que le mâle.
Le juvénile ressemble aux adultes,  plus terne et sans stries claires sur la tête.
Deux phases  sont observées dans cette espèce, une claire et une plus foncée.

Ses parties supérieures sont gris-brun, tachetées de blanc, ses parties inférieures sont blanchâtres, avec de larges stries gris-brun.
La queue est brune, barrée de fines lignes faites d'une succession  de taches blanches.
Sa tête, plate et ronde est de couleur brune, finement striée de gris pâle, sa face est marquée de zones foncées sous les yeux, les disques faciaux sont bordés de blanc.
Ses yeux sont jaunes avec un sourcil blanc, son bec est verdâtre, ses pattes et ses doigts sont couverts de plumes couleur chamois clair.
La chevêche d'Athena a des serres puissantes, elle est capable de saisir des petits mammifères et oiseaux  approchant  sa propre taille.
Elle vole relativement bas et près du sol, d'un vol très ondulant. Elle effectue de rapides battements  entrecoupés de temps morts pendant lesquels elle garde les ailes fermées sur des distances relativement importantes.  
Présence sur le territoire français
La chevêche d'Athena est présente en France à l'état sauvage.
Moeurs et habitudes
La chevêche d'Athena est active de jour comme de nuit, chassant de préférence la nuit, à l'aube et au crépuscule.
Le jour, elle est souvent perchée à découvert, immobile sur des promontoires ou sur des arbres.

La chevêche d'Athena vit dans des zones plates ou vallonnées, les zones agricoles, les bocages avec des arbres dispersés, les terrains ouverts traversés de talus, fréquentant les murs de pierres ou les pentes rocheuses. On la trouve aussi dans les vergers, les ruines, les villages.
.
Elle peut rester posée pendant des heures complètement immobile.

Elle se nourrit principalement d'invertébrés, de vers de terre, de petits mammifères, d'oiseaux, et d'amphibiens.
Quand elle chasse, son vol est rapide et direct, elle se laisse tomber sur sa proie pour la saisir et l'emporter  dans une cavité  pour la dévorer.  Elle peut également voltiger sur place pour attraper ses proies.

Elle rejette de petites pelotes ovales depuis son perchoir favori, dortoir ou nid.

Son nid peut être situé au le sol dans un terrier, dans le trou dans un arbre creux, dans une roche caverneuse, également dans d'anciens bâtiments. Chaque année elle revient nicher au même emplacement.
Reproduction - croissance
Le mâle établit son territoire début février, la parade commence en mars.
Vers la fin avril, la femelle pond de 3 à 5 oeufs lisses, de couleur blanche.
L'incubation dure environ 28 à 29 jours, assurée sans interruption par la femelle qui est nourrie par le mâle.
Les petits sont nidicoles, ils naissent couverts d'un  duvet crème, ils deviennent gris-roux quelques jours plus tard, ils sont nourris par les deux parents.
Passée cette période, les jeunes sont capables de décortiquer les proies eux-mêmes,  la femelle vient alors aider le mâle à chasser.

Les jeunes quittent le nid au bout de 35 jours, bien que les parents pourvoient encore à leur nourriture pendant quelques temps, ils deviennent indépendants seulement au bout de 9 ou 10 semaines.
Cette espèce produit une à deux couvées par saison.

Longévité : 16 ans
Haut de page Page précédente